Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Prison de Fresnes : cinq jeunes de 16 à 21 ans déférés suite aux incendies de voitures de surveillants

jeudi 13 septembre 2018 à 12:24 Par Valentin Dunate, France Bleu Paris et France Bleu

INFO FRANCE BLEU PARIS - Après l’interpellation de 7 personnes ce lundi soupçonnées d’avoir incendié à plusieurs reprises les voitures de surveillants de la maison d'arrêt de Fresnes (Val-de-Marne), 5 d’entre elles ont été déférées ce jeudi matin.

Plusieurs véhicules incendiés le 21 juin sur l'un des parkings de la prison de Fresnes
Plusieurs véhicules incendiés le 21 juin sur l'un des parkings de la prison de Fresnes © Radio France - Source Syndicale

Fresnes, France

Selon les informations de France Bleu Paris, parmi les sept personnes interpellées ce lundi et placées en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire du Val-de-Marne, 5 hommes ont été déférés ce matin. Ils sont soupçonnés d’avoir incendié à plusieurs reprises les voitures du personnel de la maison d’arrêt de Fresnes.

Cinq jeunes de 16 à 21 ans

L'information est confirmée par le parquet de Créteil qui précise que les 5 sont présentés ce jeudi après-midi à un juge d'instruction en vue de leur mise en examen pour "dégradation du bien d'autrui par incendie en bande organisée". Les cinq sont des mineurs ou des jeunes majeurs, tous nés entre 1997 et 2002 et tous domiciliés autour du centre pénitentiaire. Ils sont poursuivis pour deux incendies : celui du 31 août et celui du 21 juin. 

Mode opératoire indentique 

Au total, 15 véhicules ont été partiellement ou totalement incendiés entre le mois de mai et le 15 août. Selon les syndicats de surveillants pénitentiaires, le mode opératoire de ces incendies était identique : une vitre brisée et des voitures du personnel incendiées la nuit.  Cet été, l’administration pénitentiaire et la Préfecture du Val-de-Marne avaient annoncé des renforts policiers et d’agents de sécurité dans et autour de la maison d’arrêt.