Faits divers – Justice

Prison de Saran : les travaux de remise en état repoussés à décembre

Par François Guéroult, France Bleu Orléans mardi 10 octobre 2017 à 18:06

Le bâtiment principal de la prison de Saran compte aujourd'hui 420 détenus pour 210 places
Le bâtiment principal de la prison de Saran compte aujourd'hui 420 détenus pour 210 places © Radio France - François Guéroult

Touché par les inondations de 2015, le centre pénitentiaire de Saran (près d'Orléans) attend toujours les travaux de remise en état. Promis pour octobre, le chantier est repoussé, au mieux, pour décembre. En attendant, la surpopulation carcérale atteint des records.

Les travaux de remise en état de la prison de Saran n'ont toujours pas commencé. On se souvient que 2 des 3 bâtiments principaux ont été endommagés par les inondations de juin 2015. Le chantier aurait dû commencer ce mois-ci, c'était un engagement de Nicole Belloubet, la ministre de la Justice l'avait écrit cet été au sénateur PS du Loiret Jean-Pierre Sueur :

Mais le dossier a subi quelques avaries administratives. Le 4 août dernier, les pouvoirs publics ont lancé un appel d'offres pour les travaux à effectuer à la prison de Saran : l'appel d'offres s'est révélé infructueux... Du coup, une procédure de marchés négociés a été engagée auprès d'entreprises qui doivent remettre leurs devis dans les prochains jours. Dans les 2 bâtiments concernés, il faut refaire les peintures, changer les portes mais aussi rehausser la chaudière et le système électrique pour qu'ils ne soient pas touchés en cas de nouvelle inondation. Pierre Azzopardi, de la Direction de l'Administration Pénitentiaire, espère lancer ce chantier "avant la fin de l'année". Interview à écouter ci-dessous :

"On peut escompter un début des travaux à la fin de l'année" - Pierre Azzopardi

6 mois de travaux seront nécessaires, cela laisse entrevoir une livraison en mai-juin 2018 - soit deux ans après les inondations ! En attendant, la surpopulation carcérale continue et s'accélère : 420 détenus hommes dans le bâtiment principal encore en service et qui était conçu pour 210 places... "Evidemment, ce n'est pas une situation satisfaisante", reconnaît Pascal Vion, directeur interrégional des Services Pénitentiaires, venu à la prison de Saran ce mardi. Propos à écouter ci-dessous :

"Un fonctionnement obéré pendant 2 ans, c'est difficile" - Pascal Vion

Le centre pénitentiaire de Saran était censé accueillir 768 détenus, dont les personnes condamnées par les tribunaux d'Orléans, de Montargis et de Chartres à des peines de moyenne durée : ceux-ci sont actuellement incarcérés à Chateaudun (Eure-et-Loir) et St Maur (Indre).