Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Prison de Valence : un nouveau bâtiment pour la préparation à la sortie des détenus

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Le gouvernement a confirmé ce mardi la construction de cette SAS (structure d'accompagnement vers la sortie) à côté du centre pénitentiaire de Valence (Drôme). Le bâtiment comptera 120 places et doit ouvrir en 2023.

La SAS sera un bâtiment à part, situé juste à côté de la prison de Valence
La SAS sera un bâtiment à part, situé juste à côté de la prison de Valence © Radio France - Victor Vasseur

C'est l'ancienne ministre de la Justice Nicole Belloubet qui l'avait annoncé en 2018. Le projet se concrétise puisqu'il figure dans la carte récapitulant le programme immobilier pénitentiaire. Ce nouveau bâtiment, dont le permis de construire vient d'être accordé, doit ouvrir en 2023 à côté du centre pénitentiaire de Valence (Drôme). Il s'agit d'un sas vers la sortie, d'où le nom de SAS, structure d'accompagnement vers la sortie. Dans ce lieu, les détenus doivent préparer leur réinsertion. Les fenêtres seront sans barreau et c'est un endroit où ils pourront notamment rencontrer leurs futurs employeurs. 

Le programme immobilier pénitentiaire prévoyant 15.000 places
Le programme immobilier pénitentiaire prévoyant 15.000 places - Ministère de la Justice

Principal syndicat de surveillants de prison, l'UFAP estime que la démarche peut être intéressante, mais attend de voir. Quand il a été construit, le centre pénitentiaire de Valence devait être "à réinsertion active" et ce programme n'a jamais véritablement fonctionné. Dans cette SAS, sont prévues 120 places. Selon les indications fournies aux syndicats pénitentiaires, 68 personnels sont prévus : surveillants, conseillers d'insertion et de probation, personnels administratifs. Les effectifs ne sont pas précisés dans le document fourni à la presse par le ministère de la Justice.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess