Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Prison ferme pour deux des casseurs du McDonald's de Saint-Priest-en-Jarez

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Le tribunal correctionnel de Saint-Etienne a rendu son jugement, ce 5 novembre, dans le procès des personnes jugées pour avoir saccagé le McDonald's de Saint-Priest-en-Jarez, en mars dernier. Deux des casseurs sont condamnés à trois mois et 18 mois de prison ferme. Les autres écopent de sursis.

Le tribunal correctionnel de Saint-Etienne a rendu son jugement ce 5 novembre, dans le procès du saccage du McDonald's de Saint-Priest-en-Jarez
Le tribunal correctionnel de Saint-Etienne a rendu son jugement ce 5 novembre, dans le procès du saccage du McDonald's de Saint-Priest-en-Jarez © Maxppp - Yves Salvat

Saint-Étienne, France

De trois mois de prison avec sursis jusqu'à 18 mois de prison ferme : ce sont les peines prononcées ce mardi 5 novembre contre les personnes jugées pour avoir vandalisé le McDonald's de Saint-Priest-en-Jarez, en mars dernier. 

Lors du procès devant le tribunal correctionnel de Saint-Etienne, le 14 octobre dernier, le procureur avait requis des peines comprises entre trois et vingt mois de prison ferme contre les prévenus. Âgés de 20 à 41 ans, ils étaient jugés pour dégradations de bien d'autrui mais aussi pour vol et recel (du fait de la disparition d'un téléphone portable).  

L'homme identifié sur les images de vidéosurveillance comme le "meneur" de la bande écope finalement de 18 mois de prison ferme. Il est déjà en prison et a suivi le délibéré par visioconférence. Un autre membre de l'équipe est condamné à trois mois de prison ferme. Pour quatre autres (deux hommes et deux femmes), les peines sont comprises entre trois et six mois de prison avec sursis. Enfin, un dernier prévenu, sous curatelle renforcée, est relaxé. Aucune peine n'avait été requise contre lui.

Au cours du procès, les prévenus, quasiment tous adhérents au mouvement des Gilets jaunes, avaient expliqué que leur saccage avait une portée anticapitaliste.  "Des sornettes" avait répliqué le procureur qui avait fustigé la "bêtise collective" et la responsabilité du groupe dans son ensemble.

La chaîne de restauration rapide avait évalué les dégâts à 41.435 euros. Somme couverte par les assurances, les six personnes condamnées devront en revanche payer ensemble la franchise qui s'élève à 2.500 euros.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu