Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Prison ferme pour le garagiste poitevin qui faisait rouler les voitures de ses clients sur 5.000 km

-
Par , France Bleu Poitou

À Poitiers, un garagiste a été condamné ce jeudi pour abus de confiance à six mois de prison ferme. Dix clients avaient découvert que leur voiture, laissée en réparation, avait été utilisée sur parfois plusieurs milliers de kilomètres.

Illustration
Illustration © Maxppp -

Poitiers, France

Les clients déposaient leur voiture en réparation pour des clignotants cassés et les récupéraient parfois deux ans plus tard avec... 5.800 kilomètres de plus au compteur ! Une semaine après le procès, le tribunal correctionnel de Poitiers a condamné ce jeudi 13 juin pour abus de confiance le patron d'un garage et son ancien assistant à des peines respectives de dix mois de prison avec sursis et six mois de prison ferme. Les deux prévenus devront également payer 2.000 euros d'amende chacun. Le tribunal a en outre infligé une amende de 10.000 euros à la SAS de l'établissement automobile.

"Ça paraît fou ! Notre Mercedes avait 19 ans d'âge, en parfait état, nous l'avons déposée au garage pour un clignotant cassé, ça a duré trois mois et pendant ce temps-là, la voiture a roulé près de 5.000 kilomètres. Ceux qui l'ont utilisée ont été jusque dans le Nord puisqu'on a retrouvé des tickets de caisse de magasin et la carrosserie était tout abîmée" (Bernadette et Denis)

En réalité, les véhicules laissés en réparation étaient prêtés par le garage à d'autres clients. Malgré le fait qu'il n'avait plus de permis de conduire, l'assistant du directeur de l'établissement en utilisait également comme voiture personnelle. Certains clients ont même reçu des PV pour excès de vitesse alors qu'ils avaient laissé leur voiture en réparation...

"J'ai déposé ma Seat Ibiza en avril 2017 pour un problème de serrure et de vitre électrique, j'appelais toutes les semaines pour prendre des nouvelles et à chaque fois, on me disait qu'il manquait une pièce, après ces deux ans, ma voiture a roulé plus de 5.000 km ! Et je ne l'ai toujours pas récupérée. Ça reste un préjudice et un combat judiciaire qui prend du temps et coûte de l'argent. Pourquoi j'ai fait confiance, c'était évident qu'il y avait un loup." (Gaël, l'une des dix victimes)

Le tribunal correctionnel de Poitiers a également condamné le PDG du garage à verser des sommes allant de 3.000 à 7.000 euros à cinq victimes au titre du préjudice matériel et moral. Concernant les autres clients lésés, la décision a été reportée au 16 décembre 2019. Quant au garage en cause, il est fermé depuis le 15 avril après avoir été le théâtre d'un incendie.