Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Prison ferme pour le voleur qui avait arraché la montre d'une vieille dame en plein sommeil à Périgueux

-
Par , France Bleu Périgord

Le tribunal correctionnel de Périgueux condamne à 6 mois de prison ferme le voleur de 20 ans qui avait arraché la montre d'une vieille dame de 95 ans, en novembre 2019 à Périgueux. Le coupable identifié par son ADN a tout nié à l'audience, et n'a évidemment pas dénoncé son complice

La salle principale du palais de Justice de Périgueux - photo d'illustration
La salle principale du palais de Justice de Périgueux - photo d'illustration © Radio France - Harry Sagot

La vieille dame de 95 ans n'est pas venue à l'audience du tribunal correctionnel de Périgueux, ce vendredi 4 décembre, mais elle n'a évidemment pas oublié son agression dans la nuit du 19 au 20 novembre 2019. Réveillée dans son sommeil par deux hommes jeunes, elle a seulement dit "ne me faites pas de mal,"  avant que "le plus petit" lui arrache la montre en or de son défunt mari, pendant que "le plus grand" la fixait "avec un regard qui m'a fait peur." Ce récit n'a pas ébranlé le jeune cambrioleur de 20 ans, identifié par son ADN, mais qui a tout nié en bloc, avant d'être déclaré coupable, et condamné à 18 mois de prison, dont 6 mois fermes et 12 mois avec sursis. 

Condamné malgré ses dénégations

Le jeune homme à la coiffure décolorée n'a pas semblé impressionné face aux juges, malgré ses 20 ans, et il a fourni  trouve une explication à chaque point de l'enquête. Son ADN, retrouvé sur l'un des tiroirs retournés dans la maison ? "j'étais passé proposer mes services pour refaire la peinture et j'avais bougé des meubles pour prendre des mesures." Les policiers ont également établi que son téléphone portable avait "borné" à Périgueux pendant la nuit de l’agression. "Là je sais pas pourquoi. Mon portable était dans la voiture de ma mère mais je sais pas pourquoi elle serait allée à Périgueux." Pour le procureur, l'enquête de police a réuni suffisamment d'indices

C'est grâce à cette enquête de police qu'un mandat de recherche a été diffusé en juillet 2020, qui a permis l'arrestation du suspect le mardi 1er décembre, sur un banal contrôle routier à Uzerche en Corrèze. Face au déni, la présidente n'a même pas demandé de nouvelles du deuxième homme décrit par la vielle dame en novembre 2019. Le jeune homme, qui réside dans le cabanon de sa mère près de Brive, est arrivé à l'audience avec un casier judiciaire encore vierge, mais le procureur a précisé qu'il s'agissait d'un retard d'inscription : le jeune voleur a déjà été condamné le 3 novembre 2020 pour des vols commis en octobre 2019 et janvier 2020, déjà au préjudice de personnes âgées.

Une peine aménageable

Le coupable a été libéré après l'audience ce vendredi ; un juge pourra aménager la peine de 6 mois de prison ferme (par exemple avec un bracelet électronique). Les 12 mois de sursis probatoires sont renforcés par une interdiction de venir en Dordogne et d'approcher la victime, et l'obligation de travailler ou de suivre une formation. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess