Faits divers – Justice

Privé de ses agents Police Secours, le commissariat de Joué-les-Tours obligé de recourir à d'autres services

Par Annabelle Wanecque, France Bleu Touraine mardi 21 mars 2017 à 17:50

Les 15 agents de Police Secours à Joué-les-Tours sont tous en arrêt maladie depuis samedi dernier
Les 15 agents de Police Secours à Joué-les-Tours sont tous en arrêt maladie depuis samedi dernier © Maxppp - Maxppp

Depuis samedi dernier, 5h du matin, il n'y a plus aucun agent dans le service Police Secours de Joué-les-Tours. Les quinze fonctionnaires sont tous en arrêt maladie.

A Joué-les-Tours, les quinze agents de Police Secours se sont tous mis en arrêt maladie depuis samedi dernier, la plupart pour dépression ou état d'anxiété. Cela fait plusieurs jours que leurs collègues de la police de proximité prennent le relais, ainsi que leurs collègues de Tours, mais les syndicats dénoncent un service public qui n'est plus assuré correctement, avec notamment des temps d'intervention plus long.

La goutte d'eau qui a fait déborder le vase, c'est une réforme des horaires qui doit être appliquée en mai prochain, mais qui ne convient pas du tout à ces policiers. Et il faut imaginer l'ampleur de leur frustration. Il y a quelques semaines, ils avaient pensé obtenir des horaires beaucoup plus avantageux. "Les collègues auraient eu un week-end sur deux, des horaires beaucoup plus adaptés, une bouffée d'oxygène dans un métier particulièrement difficile" selon Gabriel Coste, le secrétaire départemental adjoint du syndicat Unité SGP Police.

Oui mais pour cela, il fallait obtenir le renfort de quatre policiers supplémentaires. Et la demande a été rejetée par leur direction qui du coup va leur imposer d'autres horaires plus contraignants. Conséquence, les quinze agents de Police Secours sont tous en arrêt maladie depuis samedi dernier. Et leurs missions sont désormais assurées tant bien que mal, selon Julien Berthault, du syndicat Alliance.

"C'est la police de proximité de Joué les Tours qui se charge des missions de Police Secours, et s'il y a de nombreuses interventions à assurer à Joué-les-Tours, des effectifs du commissariat central de Tours sont obligés d'y aller, avec des délais d'intervention qui se rallongent. La population de Joué-les-Tours va trouver le temps très long" - Julien Berthault

Il n'y a "aucun problème de sécurité à Joué-les-Tours" assure de son côté le Directeur départemental de la sécurité publique. Les missions de Police Secours sont assurées". Pour le reste, il s'agit d'une "agitation syndicale". Aucune réunion de négociation n'est pour l'instant fixée. Le Directeur départemental de la sécurité publique assure que la réforme est toujours prévue pour être appliquée le 2 mai prochain.