Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Agression sexuelle d'une octogénaire à Saint-Pierre-des-Corps en 2018 : ouverture du procès

-
Par , France Bleu Touraine, France Bleu

Ce mercredi à la cour d'assises d'Indre-et-Loire débute le procès d'un jeune homme accusé de viol et d'extorsion sur personne vulnérable. Les faits remontent à janvier 2018 à Saint-Pierre-des-Corps. Il avait dérobé une vieille dame avant de l'agresser sexuellement.

Le procès démarre ce mercredi à la Cour d'assises d'Indre-et-Loire
Le procès démarre ce mercredi à la Cour d'assises d'Indre-et-Loire © Maxppp - Jean-Luc Flémal

Pourtant clairement identifié, l'accusé avait nié les faits. Les faits se sont déroulés le 6 janvier 2018 : un homme de 21 ans se propose d'aider une octogénaire qui marche en déambulateur, pour décharger ses courses de sa voiture dans le quartier de la Rabaterie à Saint-Pierre-des-Corps. Il pénètre alors dans son domicile et l'agression débute dans le garage de la vieille dame. Il la frappe et lui dérobe son argent avant de l'agresser sexuellement pour obtenir les codes de sa carte bleue. Très choquée, la vieille dame parvient néanmoins a appeler les secours. 

Le mis en cause identifié dix jours plus tard

Une dizaine de jours après les faits, un habitant de Saint-Pierre-des-Corps, connu de la justice pour des affaires de vol et stupéfiants, est identifié et mis en examen pour viol et extorsion sur personne vulnérable. Le suspect nie les faits alors que son ADN est pourtant retrouvé chez la vieille dame, dans le garage de la victime et sur ses vêtements. Un fait divers qui à l'époque suscite une vive émotion puisque dix jours après l'agression, un appel au rassemblement lancé par plusieurs habitants du quartier de la Rabaterie, réunit 250 personnes en soutien à leur voisine agressée.

Ce mercredi à la cour d'assises d'Indre-et-Loire le procès de ce jeune homme débute. L'accusé encourt jusqu'à 20 ans de réclusion criminelle pour agression sexuelle sur personne vulnérable et 10 ans pour extorsion sur personne vulnérable.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess