Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Procès Benalla : 18 mois de prison avec sursis requis contre l'ancien collaborateur du Président

Par

Le procureur de la République a requis ce jeudi soir une peine de 18 mois de prison avec sursis et 500 euros d'amende à l'encontre d'Alexandre Benalla. L'ancien collaborateur d'Emmanuel Macron est jugé à Paris pour des violences lors d'une manifestation du 1er mai 2018.

Alexandre Benalla est jugé au Tribunal corectionnel de Paris notamment pour des violences commises lors de la manifestation parisienne du 1er mai 2018. Alexandre Benalla est jugé au Tribunal corectionnel de Paris notamment pour des violences commises lors de la manifestation parisienne du 1er mai 2018.
Alexandre Benalla est jugé au Tribunal corectionnel de Paris notamment pour des violences commises lors de la manifestation parisienne du 1er mai 2018. © Maxppp - Sadak Souici

Le parquet requiert 18 mois d'emprisonnement avec sursis et 500 euros d'amende à l'encontre d'Alexandre Benalla, notamment pour les violences commises lors de la manifestation du 1er mai 2018, à l'origine d'un scandale politique retentissant. L’ancien chargé de mission de l’Elysée comparaît au tribunal correctionnel de Paris depuis lundi 13 septembre pour, notamment, "violences volontaires en réunion" et "immixtion sans titre dans l'exercice d'une fonction publique". Sont également poursuivis : son ami et ancien collègue Vincent Crase, 48 ans, ex-employé d'En Marche!, et deux policiers.

Publicité
Logo France Bleu

Le procureur requiert, à l'encontre d'Alexandre Benalla, une peine de 18 mois de prison avec sursis et une interdiction d'exercer toute fonction publique pendant cinq ans, ainsi que 10 ans d'interdiction de port d'arme et une amende de 500 euros. Alexandre Benalla est également poursuivi pour avoir utilisé frauduleusement des passeports diplomatiques et de service, ainsi que pour avoir porté un pistolet sans autorisation en 2017.

Pour Vincent Crase, ami de Benalla et ancien employé d'En Marche !, un an de détention avec sursis a été requis. "C'est un bon camarade pour le meilleur et pour le pire", estime le procureur, qui note que le prévenu "n'a, comme les autres, aucun antécédent judiciaire."  L'audience est suspendue jusqu'à ce vendredi 13h30. La parole sera alors donnée à la défense.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu