Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Procès d'un délit de fuite devant le tribunal d'Aix-en-Provence

lundi 12 mars 2018 à 19:25 Par Fabien Le Dû, France Bleu Provence

Ce mardi, le tribunal correctionnel d'Aix en Provence juge un conducteur de 46 ans et son passager de 38 ans. Près de la Fare-les-Oliviers (Bouches-du-Rhône) ils avaient percuté mortellement un motard de 21 ans au volant de leur utilitaire. Ils avaient pris la fuite avant de se dénoncer.

C'est en franchissant un stop que le chauffeur avait tué un motard de 21 ans
C'est en franchissant un stop que le chauffeur avait tué un motard de 21 ans © Maxppp - Sebastien JARRY

Aix-en-Provence, France

Pour Isabelle, la maman de la victime, "ils sont inexcusables." Le 8 mars 2016 vers 8 heures du matin, les deux hommes sont arrêtés à un stop, route des Baïsses, près de la Fare les Oliviers. Un coup d'oeil a droit, un autre à gauche, ils s'engagent, sans voir qu'un jeune de 21 ans, Benjamin, arrive au guidon de sa moto

Les deux hommes entendent un choc, le chauffeur aperçoit dans son rétro-viseur, la moto glisser dans un nuage de poussière. L'engin et son pilote heurtent un poteau EDF, la victime décède sur le coup.

Allez vous dénoncer, vous êtes assurés

"Je suis foutu" s'exclame le chauffeur qui prend la fuite et accélère alors que des témoins tentent de rattraper le véhicule pour noter le numéro de la plaque, en vain.

Les deux hommes, qui travaillent dans le BTP, vont mettre du temps avant de s'arrêter. Ils téléphonent, l'un à sa femme, l'autre à un ami, pour demander conseil. "Allez vous dénoncer" leur répond-on à l'autre bout du fil, "vous êtes assurés".

Une heure après l'accident, alors que les gendarmes et les secours sont encore sur place, le corps de benjamin enveloppé dans un drap blanc, ils se rendent aux gendarmes.

Ils l'ont laissé comme un chien

Au cour du premier procès le chauffeur était absent, cette fois la famille de la victime espère qu'il sera présent à ce second procès.

Pour Isabelle la mère de Benjamin, et pour le collectif Justice pour les Victimes de la Route et de la Délinquance Routière, la justice doit punir plus sévèrement les chauffards. "Ils l'ont laissé dans le fossé comme un chien" en pleure Isabelle, toujours très marquée par ce drame. Pour elle le délit de fuite fait de cet accident  "un acte volontaire".  

Un comité de soutien devrait être présent ce mardi devant le tribunal correctionnel d'Aix-en-Provence.

Pour Me Courtois, l'avocat de la famille, spécialisé dans le droit des victimes de la route, "les délits de fuite sont de plus en plus fréquents" de la part de chauffards qui cherchent ainsi "à masquer d'autres infractions et à se soustraire aux sanctions, notamment financières".