Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Procès de l'arbitrage Tapie : le parquet de Paris fait appel de la relaxe générale

-
Par , , France Bleu, France Bleu Provence

Le parquet de Paris annonce ce mardi avoir fait appel de la relaxe générale dans le procès de l'arbitrage controversé qui avait octroyé 403 millions d'euros à Bernard Tapie en 2008 pour solder son litige avec le Crédit Lyonnais.

Le parquet de Paris a annoncé avoir fait appel mardi de la relaxe de Bernard Tapie.
Le parquet de Paris a annoncé avoir fait appel mardi de la relaxe de Bernard Tapie. © AFP - Samuel Boivin

Le parquet de Paris a annoncé ce mardi avoir fait appel de la relaxe générale dans l'affaire de l'arbitrage controversé qui avait octroyé 403 millions d'euros à Bernard Tapie en 2008 pour solder son litige avec le Crédit Lyonnais. L'ancien patron de l'Olympique de Marseille est déjà condamné par le tribunal civil a rembourser les millions perçus.

Des peines de prison demandées

Le tribunal correctionnel de Paris avait, le 9 juillet dernier, relaxé le patron de la Provence. Le PDG d'Orange Stéphane Richard et quatre autre prévenus avaient été aussi relaxé par le tribunal qui estime qu'"aucun élément du dossier ne permet d'affirmer" que cet arbitrage ait fait l'objet de _"manœuvres frauduleuse_s". 

Les juges n'avaient pas retenu "le détournement de fonds publics" ou la complicité de ce délit reprochés aux prévenus et a estimé que l'escroquerie n'était pas caractérisé. 

Mais pour le parquet, l'ancien ministre a "truqué" cet arbitrage. Il avait demandé lors du procès une peine de cinq ans de prison ferme contre Bernard Tapie. Contre Stéphane Richard, poursuivi pour complicité en tant qu'ancien directeur de cabinet de l'ancienne ministre Christine Lagarde, le parquet avait demandé trois ans de prison dont 18 mois ferme. 

Tapie "déçu par cette décision"

L'avocat de Bernard Tapie, Hervé Temime ne s'est pas montré surpris par cette décision : "Je m'y attendais, mais je pense que c'est regrettable parce que le parquet aurait bien fait de s'incliner devant une décision qui me paraît inattaquable."

Il a aussi déclaré que Bernard Tapie était "déçu par cette décision, parce qu'il espérait en avoir fini avec la justice pénale. Mais il est parfaitement armé pour se défendre. Et il a d'autres combats à mener." Il est en effet atteint d'un double cancer de l’œsophage et de l'estomac. 

  - Visactu
© Visactu