Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Procès de l'attentat du Bardo : les familles de trois victimes du Tarn et du Tarn-et-Garonne attendent la vérité

mardi 6 novembre 2018 à 6:40 Par Stéphanie Mora, France Bleu Occitanie

Ce mardi s'ouvre à Tunis le procès des attentats du Bardo à Tunis et de Souss survenus en 2015. Trois habitants de la région toulousaine sont morts dans l'attaque du musée de Tunis.

les bateaux de croisière de retour à Marseille après l'attentat du Bardo à Tunis. Nadine Flament et Jean-Claude Tissier font partie des passagers qui ont péri.
les bateaux de croisière de retour à Marseille après l'attentat du Bardo à Tunis. Nadine Flament et Jean-Claude Tissier font partie des passagers qui ont péri. © Maxppp - Guillaume Ruoppolo

Toulouse, France

Nadine Flament, Jean-Claude Tissier et Christophe Tinois sont les trois habitants de notre région qui sont morts le 18 mars 2015 dans l'attaque du musée du Bardo à Tunis.  L'attaque avait fait 22 victimes et de nombreux blessés. 

Nadine Flament et Jean-Claude Tissier étaient un couple de retraités d'Aussillon dans le Tarn , en croisière sur la Méditerranée il faisait escale dans la capitale tunisienne. Christophe Tinois , un habitant de Castelsarrasin dans le Tarn-et-Garonne était lui aussi en vacances en Tunisie quand deux kamikazes ont ouvert le feu devant le plus grand musée de la capitale, le Bardo. Au total, ce sont 26 complices présumés des deux assaillants et une trentaine de personnes accusées d'avoir aidé le terroriste qui avait sévi sur la plage de Sousse quelques semaines plus tard qui seront jugées. La justice tunisienne a décidé de joindre les deux affaires.

Amertume des rescapés et des familles de victimes

Le procès s'ouvre aujourd'hui à Tunis et les familles des défunts comme les rescapés dénoncent un manque de soutien de la part de l'Etat français. Elles n'ont pas reçu d'aide juridictionnelle. Et leurs avocats n'auront que quelques minutes pour s'exprimer selon Aujourd'hui en France. La Dépêche du Midi rapporte aussi les propos de l'avocat du couple de retraités d'Aussillon, Me Alexandre Martin qui se rend au procès même s'il n'aura pas beaucoup la parole pour "que le banc des victimes ne soit pas vide".