Faits divers – Justice

Procès de la "chemise arrachée" d'Air France : de 2 à 4 mois de prison avec sursis requis contre cinq des prévenus

Par Raphaël Godet, France Bleu mercredi 28 septembre 2016 à 15:34

Pierre Plissonnier, le responsable de l'activité long-courrier d'Air France, avait notamment été malmené en octobre 2015.
Pierre Plissonnier, le responsable de l'activité long-courrier d'Air France, avait notamment été malmené en octobre 2015. © AFP - KENZO TRIBOUILLARD

De deux à quatre mois de prison avec sursis ont été requis mercredi après-midi contre cinq salariés d'Air France. Ils sont jugés devant le tribunal correctionnel de Bobigny pour l'épisode de la "chemise arrachée" du DRH de la compagnie aérienne il y a un an.

Les réquisitions sont tombées mercredi après-midi au tribunal correctionnel de Bobigny, dans l'épisode de la "chemise arrachée" du DRH d'Air France. Le procureur de la République a demandé des peines de deux à quatre mois de prison avec sursis contre cinq salariés de la compagnie aérienne.

Il a aussi requis 1.000 euros d'amende contre les dix autres prévenus. Eux étaient poursuivis pour des "dégradations" lors de la manifestation du 5 octobre 2015 devant le siège d'Air France à Roissy qui avait dégénéré. Les images tournées ce jour-là avaient fait le tour du monde, elles ont été vues 1,4 milliard de fois.

Le procès s'est ouvert hier mardi sous tension. Au premier jour, les prévenus ont tenté de se dédouaner. 300 personnes étaient venues les soutenir. Le jugement devrait être mis en délibéré à l'issue des audiences ce soir.

Partager sur :