Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Tentative d'assassinat d'un couple de vignerons : le profil de l'accusé étonne

mercredi 8 mars 2017 à 9:41 Par Sophie Constanzer, France Bleu Champagne-Ardenne

On connaîtra ce mercredi soir le verdict dans l'affaire de la tentative d'assassinat d'un couple de vignerons à Faverolles-et-Coëmy en mai 2013. Si le mobile reste toujours flou, le profil de l'accusé étonne.

La salle d'audience du palais de justice de Reims
La salle d'audience du palais de justice de Reims © Radio France - Sophie Constanzer

Reims, France

Le verdict est attendu ce mercredi soir dans l'affaire de la double tentative d'assassinat d'un couple de vignerons à Faverolles-et-Coëmy. Un homme âgé de 39 ans est jugé devant la Cour d'assises de la Marne depuis lundi pour avoir tenté de tuer un couple de vignerons dans ce village marnais, le 29 mai 2013. Le vigneron laissé pour mort après avoir été frappé violemment au crâne, s'en était sorti après 3 jours de coma, et son épouse avait été grièvement blessée.

Depuis le début de ce procès, l'accusé suit attentivement chaque témoignage, il hoche la tête, fronce les sourcils quand il ne semble pas d'accord, et son aisance à l'oral interpelle. Sans aucun antécédent judiciaire, l'homme est décrit comme un fils exemplaire, un père de famille aimant, et "un grand frère modèle". Arrivé en France à l'âge de 5 ans depuis le Kurdistan turque, l'accusé est l'aîné d'une fratrie de sept enfants tous très bien intégrés socialement. Lui a fait des études de médecine : 13 ans sur les bancs de la faculté à Reims, en redoublant encore et encore, sans jamais dépasser la 5ème année... et donc ne jamais devenir docteur.

On ne comprend pas ce qui lui est arrivé -- la soeur de l'accusé

A l'audience sa soeur cadette, chirurgien dentiste, exprime le désarroi de la famille : "on ne comprend pas ce qu'il lui est arrivé. Mon frère a réussi à me faire croire qu'il était interne alors qu'il n'était plus inscrit à la faculté de médecine", avoue la jeune femme quand elle est questionné sur l'échec de son frère aîné. Menteur et manipulateur ? L'accusé explique ses échecs par une dépression profonde et longue, mais si les doses d'anti-dépresseurs qui lui sont prescrites sont dignes d'"un traitement de cheval" selon l'expert psychiatre, son comportement est "incompatible" avec une dépression chronique.

Un homme capable de cacher sa dépression à sa famille, de cacher son échec en médecine, de créer son entreprise, d'organiser des vendanges, et capable aussi de frapper à mort un couple de vignerons avant de reprendre une vie normale. C'est "l'autre face" , selon l'avocat du couple de vignerons Maître Gérard Chemla.