Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Nordahl Lelandais

Procès de Nordahl Lelandais : trente ans de réclusion criminelle requis pour le meurtre d'Arthur Noyer

L'avocate générale a requis une peine de trente ans de réclusion criminelle, assortie d'une peine de sûreté des deux tiers, contre Nordahl Lelandais, dont le procès est en cours ce mardi, devant les assises de la Savoie, pour le meurtre d'Arthur Noyer.

Le verdict du procès de Nordahl Lelandais pour le meurtre d'Arthur Noyer est attendu à partir de ce mardi soir.
Le verdict du procès de Nordahl Lelandais pour le meurtre d'Arthur Noyer est attendu à partir de ce mardi soir. © Radio France - Jonathan Landais

C'est la peine maximale encourue. Au procès de Nordahl Lelandais, à Chambéry, l'avocate générale a requis trente ans de réclusion criminelle assortie d’une période de sûreté des deux tiers, ce mardi midi, pour le meurtre du caporal Arthur Noyer. Thérèse Brunisso a également requis un suivi socio-judiciaire de dix ans.  Dans son réquisitoire, l'avocate générale a soutenu devant la cour que Nordahl Lelandais avait la "volonté de tuer".

La volonté de tuer

Au nom du ministère public, l'avocate générale a souligné les difficultés de cette enquête où les preuves manquent cruellement. Le corps d'Arthur Noyer a été retrouvé des mois après sa mort, rendant toute autopsie complète impossible, il n'y a pas non plus de scène de crime à proprement parler. Enfin, l'accusé a changé plusieurs fois de versions. Pourtant, Thérèse Brunisso a fait part de son intime conviction. Non, elle ne croit pas à une simple bagarre mortelle avec le caporal Noyer, très éméché et plutôt pacifique de caractère. Elle a également rappelé aux jurés que l'intime conviction, "ce n'est pas l'émotion, ni une vague intuition. Elle doit être fondée sur votre raison, votre intelligence" a-t-elle martelé. 

Trente ans ou quinze ans de réclusion criminelle

Tout l'enjeu de ce procès est en effet de déterminer si Nordahl Lelandais a volontairement tué le caporal Arthur Noyer ou non. Si la réponse est oui, l'accusé encourt 20 ou 30 années de réclusion criminelle. Si les jurés ne retiennent  les "coups mortels sans intention de tuer", alors Nordahl Lelandais encourt une peine moitié moins lourde, de 15 ans de réclusion.

Cette septième journée de procès a commencé par la plaidoirie de l'accusation. Maître Boulloud, l'avocat de la famille Noyer, a débuté cette plaidoirie en maintenant que, pour lui, Nordahl Lelandais "avait l'intention de tuer Arthur Noyer. Son coup, c'est une manchette, un coup au visage de bas en haut et on l'apprend à l'armée. Il savait que ce type de coup serait mortel" a-t-il notamment développé devant la cour.

Puis, après le ministère public, ce sera au tour de la défense ce mardi après-midi. La plaidoirie de la défense par Alain Jakubowicz commencera vers 14h00, puis se clôturera par une éventuelle prise de parole finale de l'accusé. Le verdict pourrait être prononcé tard ce mardi soir.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess