Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Procès de Willy Bardon : 30 ans de prison requis contre l'accusé, verdict attendu ce jeudi

-
Par , France Bleu Picardie, France Bleu

Une peine de 30 de prison a été requise ce mercredi 30 juin contre Willy Bardon pour l'enlèvement suivi de mort, la séquestration suivie de mort, et le viol en réunion d'Elodie Kulik le 11 janvier 2002 près de Péronne, dans l'est de la Somme. Le verdict est attendu ce jeudi.

Le verdict est attendu ce jeudi dans la journée
Le verdict est attendu ce jeudi dans la journée © Radio France - Marie-Gaëtane Comte

Dans un long réquisitoire - et après une interruption à cause d'une alarme à incendie -, Pascale Girardon demande 30 ans de réclusion criminelle à l'encontre de Willy Bardon jugé depuis le 14 juin en appel par la Cour d'assises du Nord à Douai. Elle demande donc la condamnation de l'accusé pour l'enlèvement suivi de mort, la séquestration suivie de mort, et le viol en réunion d'Elodie Kulik. 

Sa voix reconnue sur l’appel au secours de la victime

Un peu plus tôt elle a énuméré les charges qu'elle retient contre lui : "ce qui distingue Willy Bardon des autres suspects, c’est son attirance pour les femmes. Je ne veux pas faire ma mère pudeur mais quand même…un homme qui est en couple depuis près de 20 ans, qui a une maîtresse pendant 7 ans, qui va voir les prostituées, essaye avec les sœurs de sa maîtresse."

Et de préciser :"Ce qui distingue Willy Bardon des autres suspects ce sont ses mensonges et sa double vie. Ce qui distingue Willy Bardon des autres suspects c’est qu’il peut être présent le jour du crime"

Avant de conclure : "Et ce qui distingue bien évidemment Willy Bardon des autres suspects c’est la reconnaissance de sa voix sur l’appel au secours de la victime par ses proches. Willy Bardon lui même reconnaîtra sa voix aucun autre suspect ne se reconnaîtra."

L’enquête a été faite correctement, selon l'avocate générale

C'est Annelise Cau, à ses côtés tout au long du procè, qui commence. La première avocate général revient sur les arguments de la défense qui ont voulu démontrer que les gendarmes ont très vite désigné un coupable et que l'appel téléphonique passé par Elodie Kulik le soir de sa mort n'est pas exploitable. 

L'avocate générale a affirmé que l’enquête a été faite correctement, et que "le procès pénal n’est pas le procès de la gendarmerie."

Verdict attendu jeudi

Les plaidoiries de la défense vont suivre dans l'après-midi. Le verdict est attendu ce jeudi dans la journée.

En 2019, à Amiens, l'avocate générale avait réclamé 30 ans de réclusion criminelle assortie d'une peine de sûreté des deux tiers et demandé la condamnation pour l'enlèvement et la séquestration, suivis de la mort de la jeune femme, mais l'acquittement au bénéfice du doute pour le viol et le meurtre.

Willy Bardon a été condamné à 30 ans de réclusion criminelle le 6 décembre 2019 par les assises de la Somme pour l'enlèvement, la séquestration suivis de mort et le viol d'Elodie Kulik.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess