Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Procès des barbares de Verdun : le parquet général fait appel du verdict

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Le Parquet Général a décidé de faire appel du verdict prononcé vendredi à l'encontre de trois des six accusés, jugés et condamnés par la cour d'Assises de Meurthe et Moselle. Deux d'entre eux avaient écopé de 18 ans et la troisième de 15 ans alors que le parquet général avait requis 30 ans.

Etienne Mangeot et Samira Boudiba, avocats des deux principaux accusés
Etienne Mangeot et Samira Boudiba, avocats des deux principaux accusés © Radio France - Mohand Chibani

Nancy, France

Dans le procès des tortionnaires d'une jeune fille à Verdun en 2015, le parquet général fait appel du verdict prononcé vendredi contre trois des six accusés qui étaient jugés pour séquestration, viol et actes de tortures et barbarie. Considérés comme les principaux meneurs dans cette affaire, ils avaient écopé de 18 ans pour deux d'entre eux, Laétitia Dupont et Manuel Pasquereau et de 15 ans pour la troisième accusée, Caroline Denisart. Ces peines avaient été accueillies comme un soulagement pour les avocats de la défense et leur client car le parquet général avait requis 30 ans de réclusion.

L'affaire avait nécessité près de 4 ans d'instruction - Radio France
L'affaire avait nécessité près de 4 ans d'instruction © Radio France - Mohand Chibani

Pour le parquet, le quantum n'y est pas. Il décide donc de faire appel. Le deuxième procès se tiendra sans doute à Metz.

Ce fait divers sordide avait défrayé la chronique à l'époque (février et mars 2015). Une jeune fille de 20 ans, Cassandra avait été séquestrée, battue et violée dans un appartement du centre ville de Verdun. Lors du procès, qui a duré trois semaines, les six accusés s'étaient excusés mais sans jamais assumer leur responsabilité.

Le Parquet général ne fait pas appel concernant les trois derniers accusés, condamnés à 10 et 7 ans de prison.

Choix de la station

France Bleu