Faits divers – Justice

Procès des mariages chinois à Tours : deux ans de prison avec sursis requis contre Lise Han

Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine et France Bleu jeudi 15 octobre 2015 à 15:46

Lise Han
Lise Han © Maxppp - Patrice Deschamps

Il n'y aura pas de prison ferme à l'issue du procès des Mariages Chinois. Le Procureur de Tours a demandé ce jeudi midi de la prison avec sursis pour tous les prévenus, à commencer par Lise Han contre qui il demande deux ans de prison avec sursis et obligation de rembourser toutes les victimes.

Ce procès des Mariages Chinois a été centré depuis l'ouverture mardi sur la personne de Lise Han, poursuivie notamment pour escroquerie et prise illégale d'intérêts. Mercredi, elle a reconnu sa liaison avec l'ancien maire de Tours, Jean Germain. Salariée de la mairie, puis de l'Office du tourisme Tours-Val de Loire, elle est soupçonnée d'avoir dirigé une société, Time Lotus bleu, et d'avoir bénéficié dans ce cadre de marchés publics pour un montant de 750 000€. 

Jeudi, les mots les plus durs ont été prononcés par Jean-Luc Beck, le Procureur de Tours. "Un panier de crabes, avec un commandeur aujourd'hui décédé, en l'occurrence l'ancien sénateur-maire Jean Germain, des jaloux, des courtisans et une favorite".  Lise Han, la courtisane, la mante religieuse affirme quelques minutes plus tôt l'avocate de la Communauté d'Agglomération. Celle qui allie la séduction, l'intelligence et la manipulation. Tous les attributs d'un escroc. Lise Han, et son ancien mari, "qui ont confondu la trésorerie de leur société et leur trésorerie personnelle".

Où est passé l'argent ? Jean-Luc Beck, le procureur de la République de Tours

On voit des mouvements de comptes surprenants. "Où sont passés les 800.000€ des marchés publics, quand on sait que près de 200.000 € ont été retiré en liquide et dépensé par carte bancaire. Où sont les 800 mille € ? Pas en France, certainement" s'insurge le Procureur.

"Intolérable d'accuser les magistrats de forfaiture".

Jean-Luc Beck, qui n'a pas mâché ses mots contre l'ancien maire Jean Germain, qui s'est suicidé en avril dernier et qui avait laissé une lettre d'adieux. Il accuse les magistrats de ce tribunal de "forfaiture" La forfaiture est un crime. Il est intolérable d'accuser ainsi les magistrats. Sur l'escroquerie, "l'ancien Directeur de Cabinet François Lagière savait, le Directeur de l'Office du Tourisme Jean-François Lemarchand savait, mais ils n'ont rien fait"  assène le Procureur... C'est une faute. Ils doivent être condamnés.

Il a demandé 18 mois avec sursis contre François Lagière, 12 mois avec sursis contre Jean-François Lemarchand.