Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Envahissement du terrain : des interdictions de stade et des amendes requises contre 10 supporters du Losc

mardi 12 juin 2018 à 15:38 - Mis à jour le mercredi 13 juin 2018 à 10:55 Par Marie Rouarch et Antoine Sabbagh, France Bleu Nord et France Bleu

Après plus de 8 heures d'audience, le procureur a requis 4000 euros d'amende avec sursis et des interdictions de stade de 2 à 3 ans à l'encontre de 10 supporters du Losc. Ils étaient jugés pour l'envahissement du terrain après un match contre Montpellier, le 10 mars dernier.

Des supporters du Losc ont envahi le terrain à l'issue de la rencontre Lille-Montpellier, le 10 mars 2018
Des supporters du Losc ont envahi le terrain à l'issue de la rencontre Lille-Montpellier, le 10 mars 2018 © Maxppp - Photo PQR / La Voix du Nord

Lille, France

Démarrée à 14h ce mardi, l'audience a pris fin à 22h15 au tribunal correctionnel de Lille. "Tout ça pour ça" a tonné Me Berton, qui défend 9 supporters. L'avocat dénonce "un dossier pour l'exemple : on a pris 10 supporters alors qu'ils étaient plusieurs centaines à avoir envahi le terrain. Ce ne sont pas des hooligans, juste des passionnés. Quant aux réquisitions, elles font pschitt par rapport au barouf médiatique, au délire procédural qui a été fait autour de cette affaire"

Il est vrai qu'au terme d'un long (près d'une heure) et peu convaincant réquisitoire, le procureur n'a requis que des amendes avec sursis : 4 000 euros pour chacun des 10 supporters. Et pour les 3 accusés de violences, des amendes allant de 150 à 600 euros. Et par ailleurs des interdictions de stade de 2 à 3 ans. Le procureur qui a pointé "l'attitude menaçante" des supporters qui ont envahi la pelouse.

De son côté l'avocat du Losc avait réclamé 1 euro symbolique de dommages et intérêts alors que Me Messager avait évoqué un préjudice pour le club "préjudice en terme d'image et préjudice financier car le match suivant s'est joué à huis clos et ensuite il a fallu renforcer la sécurité : ça a coûté entre 600 000 et 1 million d'euros" 

Le début de l'audience avait été marqué par un sacré couac : 8 autres prévenus étaient repartis sans pouvoir être jugés. Tout simplement parce que...le parquet les poursuivait sur la base d'un mauvais article de loi. Le jugement pour les 10 prévenus qui ont été jugés hier a été mis en délibéré au 11 juillet.

Au coup de sifflet final de la rencontre entre Lille et Montpellier, pour le compte de la 29ème journée de Ligue 1, des supporters avaient pénétré sur la pelouse en criant "si on descend, on vous descend". Des "supporters" mécontents du match nul 1 partout et globalement, des résultats très mitigés de leur club, 19ème de Ligue 1 à ce stade de la saison. Le Losc avait porté plainte pour violences aggravées, dégradations de biens et menaces de mort, dès le lendemain.