Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
L'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing est mort à l'âge de 94 ans "des suites du Covid"

Procès des trois décrocheurs d'Ancenis : entre 500 et 800 euros d'amende requis

-
Par , France Bleu Loire Océan

Le 16 mars 2019, ils ont décroché le portrait d'Emmanuel Macron à la mairie d'Ancenis. Une façon pour eux de dénoncer l'inaction présidentielle face au réchauffement climatique. Laurine, sa mère Véronique et Gaëtan comparaissaient ce jeudi devant le tribunal correctionnel de Nantes.

Les décrocheurs d'Ancenis. Laurine et sa mère Véronique, ainsi que Gaëtan.
Les décrocheurs d'Ancenis. Laurine et sa mère Véronique, ainsi que Gaëtan. © Radio France - Pascale Boucherie

Ils sont poursuivis pour vol en réunion et refus de prélèvement ADN. Laurine 22 ans, sa mère Véronique 50 ans et Gaëtan 46 ans comparaissaient ce jeudi devant le tribunal correctionnel de Nantes. Le 16 mars 2019, ils ont décroché le portrait d'Emmanuel Macron à la mairie d'Ancenis (44). Une façon pour eux de dénoncer l'inaction présidentielle face au réchauffement climatique. Le délibéré sera rendu le 17 septembre à 14h. 

Véronique est enseignante dans un collège à Ligné (près d'Ancenis), cette militante pour le climat explique avoir mené cette action en toute connaissance de cause. :

C'est dans le protocole, on savait avant de faire l'action qu'on risquait cinq ans de prison et 75 000 euros d'amende. Mais le but ce n'est pas d'être martyr du climat, c'est pour faire réagir l'humain en face de nous

Le procès des décrocheurs d'Ancenis est le 17ème du genre en France sur 32.  Au total 80 décrocheurs sont poursuivis. Jusqu'à présent les jugements rendus vont de la relaxe à 500 euros d'amende.  

"Pour la bonne cause"

Gaëtan, Véronique et sa fille Laurine reconnaissent les faits. Oui ils ont décroché le portrait du président de la République exposé dans la salle du conseil municipal de la mairie d'Ancenis mais c'était pour la bonne cause dit Laurine :

Pour montrer par le vide sur le mur de la mairie le vide de l'action climatique et sociale du président et de son gouvernement

Gaëtan se souvient de ce 16 mars 2019, quand il a décroché le portrait d'Emmanuel Macron  et ne regrette rien, fidèle à ses convictions 

Suite à une prise de conscience des enjeux climatique, je me suis dit qu'individuellement on pouvait faire des choses

A l'audience, la défense fait aussi témoigner un membre du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat. Des explications très intéressantes mais qui nous éloignent du droit dit la procureur. Elle requiert des peines d'amendes allant de 500 à 800 euros.

Les prévenus ont reçu le soutien d'une petite centaine d'autres militants devant le palais de justice de Nantes.
Les prévenus ont reçu le soutien d'une petite centaine d'autres militants devant le palais de justice de Nantes. © Radio France - Pascale Boucherie
Choix de la station

À venir dansDanssecondess