Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Chirurgien pédophile : l'affaire Joël Le Scouarnec

Procès du chirurgien pédophile Le Scouarnec : le huis clos prononcé aux assises de Saintes

Le procès de l'ex-chirurgien accusé de pédophilie, Joël Le Scouarnec, se tiendra à huis clos aux assises de Saintes, en Charente-Maritime. La présidente de la cour d'assises a prononcé ce lundi matin le huis clos total pour les quatre jours d'audience de ce premier procès d'une affaire tentaculaire.

En mars, le huis clos avait déjà été prononcé lors du procès finalement interrompu à cause de la pandémie de coronavirus.
En mars, le huis clos avait déjà été prononcé lors du procès finalement interrompu à cause de la pandémie de coronavirus. © AFP - Georges Gobet

Ni public ni presse autorisés à l'audience, pour le premier procès Le Scouarnec. Sans surprise, la présidente des assises de Saintes a prononcé ce lundi 30 novembre 2020 le huis clos total, pour les quatre jours de ce premier procès d'une affaire hors norme. Le "chirurgien de Jonzac" comparaît pour viols et agressions sexuelles sur quatre premières victimes, dont cette Jonzacaise de six ans au moment des faits, qui la première a accusé Le Scouarnec au printemps 2017. Les autres victimes sont deux nièces, ainsi qu'une petite patiente, abusées au tournants des années 90. Trois autres victimes, pour qui les faits sont prescrits, seront également entendues comme témoins. 

Un huis clos réclamé par certaines victimes

Le huis clos total avait déjà été prononcé lors du premier procès interrompu par la pandémie de coronavirus en mars. Huis clos de droit pour les victimes de viol : il était réclamé par une partie des parties civiles et notamment par deux nièces de Le Scouarnec, abusées dans leur enfance, et qui tiennent plus que tout à leur anonymat. D'autres parties civiles réclamaient un huis clos partiel pour "briser le silence qui a tant profité à l'accusé durant trente ans" et pour les "vertus pédagogiques" de ce procès.

La femme et la sœur de l'ex-chirurgien citées comme témoins

Les parties civiles souhaitent profiter du procès pour comprendre l'omerta familiale qui a permis un parcours criminel de 30 ans. La femme de Joël Le Scouarnec et la sœur du chirurgien sont notamment citées comme témoins. La Charente-Maritime est le point de départ de l'enquête mais un autre procès-fleuve se prépare, instruit à Lorient, et fondé sur les "carnets noirs" du chirurgien, des fichiers informatiques découverts à son domicile de Jonzac où il vivait reclus. Le parquet a retenu 312 situations individuelles, sur les centaines de viols et agressions décrits dans les "carnets noirs".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess