Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Procès du meurtrier présumé de la boulangère de Carmaux ce mercredi

-
Par , France Bleu Occitanie

Le 23 juillet 2016, vers 8h30, le corps sans vie d’une boulangère de Carmaux était retrouvée non loin de la boutique où elle travaillait. Son meurtrier présumé, un homme de 51 ans qui était son ex-compagnon sera jugé cette semaine.

La boulangère travaillait depuis près de 20 ans dans cette boulangerie.
La boulangère travaillait depuis près de 20 ans dans cette boulangerie. © Radio France - SM

Une session d'Assises en ce moment au palais de justice d'Albi avec plusieurs procès et notamment celui d’un féminicide qui débutera ce mercredi 26  juin et qui a beaucoup marqué le Tarn. 

Au milieu de l'été 2016, une femme de 53 ans était tuée à Carmaux. Elle a été touchée de plusieurs coups de couteaux. Maryline Blondeau était très connue à Saint-Benoit-de-Carmaux, Blaye-les-Mines et Monestiès. Tous les jours, la boulangère allait livrer le pain dans toutes ses communes autour de Carmaux. Maman de deux enfants, elle a travaillé pendant 17 ans dans le fournil du Segala, une boulangerie près de laquelle son corps a été retrouvé. Chaque jour, vers 8h, Maryline sortait pour débuter sa tournée et c'est à ce moment qu'elle a été tuée. 

Homicide volontaire avec préméditation

Son ex-compagnon, qu'elle avait quitté trois semaines avant, a été arrêté à la fin du mois d’août 2016. Il a assez vite avoué le meurtre aux enquêteurs. Cet homme de 51 ans est jugé pour homicide volontaire avec préméditation. Il a raconté ne pas avoir supporté la rupture et avoir attendu presque trois heures aux abords de la boulangerie. Il a tué la boulangère de plusieurs coups de couteaux. Une arme blanche volée quelques jours avant chez la quinquagénaire. 

Les enquêteurs qui ont été assez vite mis sur sa piste. Ils étaient persuadés que la femme avait tué par quelqu'un qu'elle connaissait. Lors de l'autopsie, aucune trace de défense n'avait été retrouvée. 

Le procès va durer deux jours, mercredi 26 juin et jeudi 27 juin. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess