Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Pédophilie : le père Régis Peyrard condamné à six mois de prison ferme pour agressions sexuelles sur mineur

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire, France Bleu

L'ancien prêtre Régis Peyrard a été condamné ce vendredi à 18 mois de prison dont six mois ferme par le tribunal correctionnel de Saint-Etienne pour des agressions sexuelles sur un mineur. Un procès hors norme puisque on parle d'une centaine de victimes potentielles dont les faits sont prescrits.

Régis Peyrard 85 ans était jugé le 20 novembre 2017 pour agressions sexuelles sur mineur.
Régis Peyrard 85 ans était jugé le 20 novembre 2017 pour agressions sexuelles sur mineur. © Maxppp - Yves SALVAT

Saint-Étienne, France

C'est avant tout une peine symbolique pour tous les abusés du père Peyrard. Ce vendredi 21 décembre, l'ancien prêtre de 85 ans a été condamné par le tribunal correctionnel de Saint-Étienne à 18 mois de prison, dont six mois ferme, pour des agressions sexuelles sur un mineur dans les années 1990. 

Le père Peyrard n'était pas présent à l'audience ce vendredi. Il était poursuivi dans cette affaire par un chef d'entreprise de la région stéphanoise de 38 ans, pour des faits commis alors qu'il avait 11 et 12 ans.

Des centaines de victimes potentielles

Régis Peyrard, ancien aumônier d'un lycée de Montbrison, est suspecté d'avoir profité de sa fonction d'organisateur de camps de vacances d'été à Peisey-Nancroix (Savoie) pendant de nombreuses années, pour abuser de jeunes garçons.  Le parquet de Saint-Étienne, qui estime à plusieurs dizaines le nombre des victimes de M. Peyrard, avait requis au procès le 20 novembre une peine de trois ans de prison, dont la moitié avec sursis. Les dizaines de plaintes et signalements transmis à l'Église et à la justice n'avaient pu jusqu'ici déboucher sur des poursuites car les faits étaient prescrits.  Le tribunal a ordonné qu'il soit inscrit au fichier des auteurs d'infractions sexuelles. Pour les abusés présents lors du délibéré, cette peine est symbolique mais ne suffira pas à se reconstruire. 

"Donc on peut abuser de dizaines d'enfants et ne pas aller en prison. Six mois ferme c'est lamentable alors que j'ai pris 42 ans de mal-être et 18 mois en hôpital psychiatrique. Franchement je le dit haut et fort, en France les curés sont libres d'abuser des enfants" lâche-t-il au bord des larmes. 

Jean François Roche, victime présumée se dit "effondré"  - Radio France
Jean François Roche, victime présumée se dit "effondré" © Radio France - Nérissa Hémani

Une action en responsabilité contre l'Etat

L'avocat de la partie civile a désormais pour objectif  d'engager une action en responsabilité contre l'État. Me Jean Sannier parle d'un dysfonctionnements des services de la justice qui n'ont pas enquêté dès les premières plaintes.

Choix de la station

France Bleu