Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Procès du "tueur à la burqa" : de cinq ans de prison à la perpétuité requis aux assises de Toulouse

Par

L'heure était aux réquisitions de l'avocat général ce mardi 21 septembre à la cour d'assises de Haute-Garonne à Toulouse. Le procès du "tueur à la burqa" dure depuis le lundi 6 septembre. Sept hommes sont accusés après une fusillade quartier de la Reynerie en juillet 2017.

Le procès du tueur à la burqa a débuté le lundi 6 septembre à la cour d'assises de Haute-Garonne et doit durer 3 semaines. Le procès du tueur à la burqa a débuté le lundi 6 septembre à la cour d'assises de Haute-Garonne et doit durer 3 semaines.
Le procès du tueur à la burqa a débuté le lundi 6 septembre à la cour d'assises de Haute-Garonne et doit durer 3 semaines. © Radio France - Pascale Danyel

Ce mardi 21 septembre 2021, à la cour d'assises de Haute-Garonne à Toulouse, l'avocat général parle à plusieurs reprises de "peine exemplaire" ou encore de "sanction lourde" lors des réquisitions. En face de lui, sept hommes, âgés de 26 à 38 ans. Cinq sont accusés de meurtre en bande organisée. Un sixième est poursuivi pour complicité, et un septième doit répondre de participation à une association de malfaiteurs, dans l'affaire du "tueur à la burqa". 

Publicité
Logo France Bleu

En juillet 2017, quartier Reynerie à Toulouse, une fusillade éclate sur fonds de trafic de stupéfiants. Un homme déguisé en femme sort une kalachnikov d'une poussette et tire au moins à 30 reprises. Le bilan est d'un mort et sept blessés par balles.

Des sanctions lourdes requises

Douze jours après le début du procès du "tueur à burqa" , l'heure est aux réquisitions. L'avocat général a demandé de condamner les sept hommes à des peines de 5 ans, 8 ans, 10 ans, 15 ans et 20 ans d'emprisonnement ainsi que la réclusion criminelle à perpétuité assortie d'une période de sûreté de 22 ans pour les deux principaux accusés. Tous sont considérés comme complices, à un degré différent selon l'avocat général. 

"Je savais qu'on allait avoir ce type de réquisitions. C'est justifié, dans un calcul pervers de vouloir présenter le dossier comme étant solide. On nous parle de preuves intellectuelles, je ne sais même pas ce que ça veut dire ! Et on réclame perpétuité pour être droit dans ses bottes. Mais le rôle de chacun n'a pas été expliqué même après cinq heures de réquisitions", réagit Me Pierre Le Bonjour, avocat de Walid Derquaoui, l'un des principaux accusés.

En deuxième partie d'après-midi ce mardi, l'heure était aux plaidoiries de la défense

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu