Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : L'affaire Fiona

Procès Fiona - Après une première semaine sans progrès, l'attente est grande alors que les débats reprennent ce lundi

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Pays d'Auvergne, France Bleu
Puy-de-Dôme, France

Le procès Fiona reprend ce lundi après la suspension ce week-end. Les débats seront encore très suivis car la première semaine n'a pas permis d'en apprendre plus sur les circonstances de la mort de la petite fille. Le père de Fiona sera à la barre ce lundi, son témoignage est très attendu.

La cour d'assises de Riom dans le Puy-de-Dôme.
La cour d'assises de Riom dans le Puy-de-Dôme. © Maxppp - Yves Salvat

Le procès de l'affaire Fiona reprend ce lundi pour la deuxième semaine d'audience devant la cour d'assises du Puy-de-Dôme à Riom. Après cinq jours de débats, les circonstances de la mort de la petite fille à Clermont-Ferrand en mai 2013 ne sont pas beaucoup plus claires. Les témoignages ont tout de même permis de dresser un peu plus précisément le portrait des deux accusés. Berkane Makhlouf, le beau-père de Fiona est apparu comme un un homme violent, impulsif et rongé par la drogue, mais aussi un homme capable d'une certaine complicité avec la petite fille. La mère de Fiona, Cécile Bourgeon, a elle été décrite comme une femme passive, fragile, sous l’influence de son ex-compagnon, mais les débats ont aussi montré une femme déterminée qui peut être manipulatrice.

Cette semaine d'audience aura été marquée par une perturbation ce mercredi ; une avocate des partie civile laisse supposer des révélations sur le lieu où serait enterré le corps de Fiona, la cour convoque une medium qui s'effondre à la barre. Parmi les moments forts des débats cette semaine, le récit spontané et bouleversant de Berkane Makhlouf sur le jour du drame. Ce jeudi, devant la cour, il est revenu sur la mort de Fiona et leur expédition pour enterrer le corps, un des premiers instants de vérité de ce procès. Mais les deux accusés n'ont rien livré de plus ces derniers jours alors que les espoirs sont encore grands de savoir où se trouve le corps de la fillette et comment elle est morte.

Le programme de cette deuxième d'audience

Le témoignage de Nicolas Chafoulais, le père de Fiona, est très attendu ce lundi, il devait être auditionné en début de semaine dernière mais le retard pris a obligé la cour à décaler son témoignage à ce lundi après-midi.

Nicolas Chafoulais en veut bien sûr toujours à la mère de Fiona (ITW réalisée avant le procès)

D'autres témoins seront entendus sur la consommation de stupéfiants des deux accusés avant qu'ils soient à nouveau interrogés. La journée de mardi sera entièrement consacrée aux expertises psychologiques de Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf avec pas moins de trois experts appelés à la barre.

Mercredi ce sont les enquêteurs qui viendront retracer leur travail depuis la fausse disparition de Fiona jusqu'aux aveux des deux accusés. Les deux dernières journées d'audience seront consacrées aux réquisitoires et aux plaidoiries des différents avocats.

→ A lire aussi : l'affaire Fiona sur France Bleu

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu