Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : L'affaire Fiona

Procès Fiona : le parquet fait appel du verdict contre Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf

lundi 28 novembre 2016 à 11:39 Par Géraldine Marcon, France Bleu Pays d'Auvergne et France Bleu

Le parquet de Clermont-Ferrand fait appel ce lundi matin du verdict de la cour d'assises du Puy-de-Dôme dans l'affaire de la petite Fiona. L'appel concerne Berkane Makhlouf et Cécile Bourgeon condamnés respectivement à 20 et cinq ans d'emprisonnement.

L'appel du parquet de Clermont-Ferrand concerne Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf.
L'appel du parquet de Clermont-Ferrand concerne Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf. © AFP - Benoît Peyruco

Clermont-Ferrand, France

Le parquet de Clermont-Ferrand a annoncé ce lundi matin qu'il faisait appel du verdict rendu ce vendredi soir par la cour d'assises du Puy-de-Dôme dans l'affaire Fiona. L'appel concerne à la fois, Berkane Makhlouf, condamné à 20 ans de réclusion criminelle, et Cécile Bourgeon qui a écopé d'une peine de cinq ans d’emprisonnement. Dans son communiqué, le parquet indique également que Cécile Bourgeon reste détenue et peut former des demandes de mise en liberté devant la chambre de l'instruction d'ici l'appel. En détention préventive depuis avril 2013, elle pourrait être libérable dans les mois à venir.

Des chefs d'accusation communs

Depuis le début de l’instruction, les deux accusés étaient poursuivis pour les mêmes chefs, les coups mortels ayant entraîné la mort, et l'avocat général avait requis la même peine pour les deux mais la cour d'assises a décidé de condamner lourdement Berkane Makhlouf et d'acquitter Cécile Bourgeon des faits criminels. Pour Laure Lehugeur, procureure de la République adjointe de Clermont-Ferrand "il était tout à fait logique que le parquet général décide de voir rejuger l’intégralité des faits sous la même qualification."

Pour Cécile Bourgeon, qui a été condamnée à cinq ans d'emprisonnement et en a déjà effectué trois en détention préventive, cet appel signifie que sa condamnation n'est pas définitive. Il n'y aura donc pas de calculs des réductions de peine automatiques auxquelles elle pourrait avoir droit. Laure Lehugeur précise "elle va pour l'instant rester détenue (...) jusqu'à ce qu'elle soit rejugée par une deuxième cour d'assises. cela va lui permettre de former des demandes de mise en liberté devant la chambre de l’instruction." C'est cette dernière qui décidera ensuite de la maintenir en détention, de la libérer ou encore de la placer sous contrôle judiciaire.

Un procès en appel courant 2017 en Auvergne ?

Le procès en appel pourrait se tenir dans moins d'un an, au printemps ou à l'automne 2017, "le plus rapidement possible sera le mieux" dit Laure Lehugeur, procureur adjoint de la République de Clermont-Ferrand. Il devrait se tenir dans la juridiction de la cour d'assises d'appel donc à Moulins, Aurillac ou le Puy-en-Velay, mais il pourrait aussi avoir lieu devant une cour d'appel extérieure comme celle de Lyon étant donné le contexte local dans cette affaire. L'appel du parquet était attendu après deux semaines d'un procès qui n'a pas permis d'en savoir plus sur les faits et un verdict qui a suscité l'incompréhension. L'avocat de Berkane Makhlouf avait déjà fait part de la décision de son client de faire appel du verdict particulièrement sévère à son encontre.

A lire aussi → l'affaire Fiona sur France Bleu