Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Procès Fudji à Chalon-sur-Saône : 18 mois de prison dont 9 avec sursis requis à l'encontre d'une femme de 38 ans

lundi 3 septembre 2018 à 22:43 Par Stéphanie Perenon, France Bleu Bourgogne et France Bleu

Une femme de 38 ans comparaissait pour acte de cruauté envers un animal ce lundi devant le tribunal correctionnel de Chalon-sur Saône. Elle est accusée d'avoir brûlé vif Fudji, le chien de son compagnon, le 9 août dernier. Le berger allemand est décédé. Une affaire qui a suscité une vive émotion.

Manifestation en hommage à Fudji avant le procès qui s'est tenu ce lundi après-midi devant le tribunal coprrectionnel de Chalon-sur-Saône
Manifestation en hommage à Fudji avant le procès qui s'est tenu ce lundi après-midi devant le tribunal coprrectionnel de Chalon-sur-Saône © Radio France - Stéphanie Perenon

Chalon-sur-Saône, France

Un procès délicat et sous tension s'est tenu ce lundi 3 septembre devant le tribunal correctionnel de Chalon-sur-Saône. Une femme de 38 ans comparaissait pour acte de cruauté envers un animal. Elle est accusée d'avoir brûlé vif Fudji, le chien de son compagnon, c'était le 9 août dernier. Malgré des soins, le berger allemand est mort dix jours après. L'affaire a suscité une très vive émotion et un déferlement de haine à l'encontre de l'auteure présumée ces dernières semaines sur les réseaux sociaux. L'ancienne éleveuse non profesionnelle a également reçu de nombreuses menaces et insultes par courrier ou SMS.

Les défenseurs de la cause animale avaient appelé à un rassemblement avant le procès, ce lundi devant le palais de justice, et près de 250 personnes sont venues rendre hommage à Fudji.

Après plus de quatre heures de débats, le ministère public a requis, à l'encontre de l'auteure présumée, 18 mois d'emprisonnement assortis de 9 mois avec sursis et mise à l'épreuve et obligations de soins psychologiques. La décision sera rendue le lundi 10 septembre à 15 heures.

→ Retrouvez le reportage complet sur cette affaire ce mardi 4 septembre 2018 à 6H12 et 7H25 sur les ondes de France Bleu Bourgogne.