Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Francis Heaulme jugé pour le double-crime de Montigny-lès-Metz

VIDEOS - Procès Heaulme à Metz : une nouvelle épreuve pour les familles des victimes

Metz, France

Le cinquième procès du double meurtre de Montigny-lès-Metz s'ouvre ce mardi 25 avril devant la cour d'assise de la Moselle à Metz. Ce procès est une nouvelle épreuve pour les familles d’Alexandre Beckrich et Cyril Beining, tués en 1986, qui n’en attendent pas grand-chose.

Chantal Beining et son avocate, maître Dominique Boh-Petit sont allées au bout des procédures judiciaires pour que Francis Heaulme soit renvoyé devant les assises.
Chantal Beining et son avocate, maître Dominique Boh-Petit sont allées au bout des procédures judiciaires pour que Francis Heaulme soit renvoyé devant les assises. © Maxppp - .

Francis Heaulme, dit le routard du crime, est jugé à partir du mardi 25 avril pour le meurtre de deux enfants de 8 ans, Cyril Beining et Alexandre Beckrich. Les deux enfants avaient été retrouvés tués à coups de pierre, sur un talus, le long d'une voix ferré à Montigny les Metz, le 28 septembre 1986. Durant quatre semaines, 81 témoins et 14 experts seront entendus par la cour d'assises de la Moselle. Le procès se tient du 25 avril au 18 mai 2017.

Des familles déboussolées

Depuis 1986, les familles ont déjà vécu quatre procès. Les trois premiers avec Patrick Dils dans le box des accusés en 1989, 2001 et 2002. Il est condamné deux fois, avant d’être définitivement acquitté. En avril 2014, le procès de Francis Heaulme est renvoyé pour un supplément d'information. On soupçonne un troisième homme, Henri Leclaire. Il est finalement blanchi et ne sera que simple témoin. Près de trois ans après le dernier procès, les familles se retrouvent devant une cour d'assises pour la cinquième fois.

On n’aura jamais la vérité", Jean-Claude Beining

Francis Heaulme sera donc seul sur le banc des accusés. Difficile pour Jean-Claude Beining, le papa de Cyril, de faire table rase des trente années passées. "Les idées qu’on avait au départ ont été cassées, et il ne reste plus rien. Il faudrait un miracle, mais les miracles, moi je n’y crois plus."

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Il manque une personne", Chantal Beining

Pour Chantal Beining, l'absent, c'est Henri Leclaire mis en accusation avant de bénéficier d'un non-lieu. De nouveaux témoins l'avaient incriminé en 2014. On avait alors arrêté le procès au bout de deux jours : "Je me demande comment on peut tuer seul, deux enfants, sans qu’il y en ait un qui se sauve. C’est ça que je voudrais qu’on m'explique".

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Chantal Beining est la seule partie civile à avoir fait appel du non-lieu de Francis Heaulme. Une procédure menée main dans la main avec son avocate maitre Dominique Boh-Petit. Son avocate qui n'attend rien de ce que pourrait dire Francis Heaulme. Pour elle, le dossier doit parler de lui-même.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

C'est le procès de trop", Dominique Rondu, avocat de Ginette Beckrich

La famille d'Alexandre Beckrich n'attend plus grand chose de ce procès. Ce cinquième procès est celui "de trop" pour Dominique Rondu, l'avocat de Ginette Beckrich, la grand-mère d'Alexandre : "Encore une fois, ça va remuer tout une série d’évènements dramatiques. Et c’est un procès de trop car nous n’avons pas la conviction que Francis Heaulme est véritablement le coupable."

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess