Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Procès infanticide : Dominique Cottrez est condamnée à 9 ans de réclusion criminelle

-
Par , France Bleu Nord

Dominique Cottrez a été condamnée jeudi à 9 ans de réclusion criminelle par les jurés de la cours d'assises du Nord à Douai. Cette ancienne aide-soignante a été reconnue coupable du meurtre de huit de ses nourrissons à leur naissance. Un peine moins sévère que les 18 ans réclamés par l'avocat général.

Dominique Cottrez jugée à Douai pour avoir tué huit de ses nouveaux nés
Dominique Cottrez jugée à Douai pour avoir tué huit de ses nouveaux nés © Maxppp

Le verdict est tombé en fin d'après midi. Dominique Cottrez a été condamnée jeudi à 9 ans de réclusion criminelle par les jurés de la cour d'assises du Nord à Douai. Cette ancienne aide-soignante a été reconnue coupable du meurtre de huit de ses bébés à leur naissance.

Les jurés ont choisi une peine moins sévère que les 18 ans de réclusion criminelle réclamés par l'avocat général. « Vous allez devoir prononcer une peine juste, ni trop sévère, ni trop compassionnelle » , avait déclaré Eric Vaillant en s'adressant aux jurés avant d'ajouter : « Comprendre, ce n'est pas forcément excuser » .

Un dessein arrêté

Après cinq heures de délibéré, les jurés n'ont pas retenu la préméditation pour le premier meurtre, mais ils ont souligné un « dessein arrêté»  pour les suivants. 

Dans la matinée, les avocats de Dominique Cottrez avaient voulu rendre à leur cliente son humanité. « Je vous la confie » , avait dit Me Franck Berton aux jurés, « Ramenez moi Madame Cottrez sur le chemin de l'avenir, ramenez là vers une fenêtre ouverte » .

Mais c'est elle qui avait eu le dernier mot avant que le jury se retire. Elle s'était tournée vers ses filles aînées en leur demandant pardon, ainsi qu'à ses frères et sœurs, avant de fondre en larmes.

A LIRE AUSSI :

Procès Cottrez: l'avocat général réclame 18 ans de réclusion criminelle Procès infanticide : Dominique Cottrez avoue n'avoir jamais été violée par son père Dominique Cottrez devant la justice pour avoir tué huit de ses enfants

Choix de la station

À venir dansDanssecondess