Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice
Dossier : L'affaire Élodie Kulik

Procès Kulik : "Ni méchant, ni agressif" ou "vantard et violent", un accusé difficile à cerner

-
Par , France Bleu Picardie, France Bleu

Le procès de Willy Bardon s'est ouvert ce jeudi devant la cour d'assises de la Somme à Amiens. Willy Bardon, seul meurtrier présumé encore vivant d'Elodie Kulik, est poursuivi pour le viol et le meurtre de la jeune femme en 2002. Cette première journée d'audience a permis d'esquisser son portrait.

Mes Daquo et Bailly, les avocats de Willy Bardon à l'ouverture du procès devant les assises de la Somme
Mes Daquo et Bailly, les avocats de Willy Bardon à l'ouverture du procès devant les assises de la Somme © Radio France - Elodie Touchais

Amiens, France

Les assises de la Somme ont commencé à examiner l'affaire Elodie Kulik ce jeudi 21 novembre 2019. Dix-sept ans après la mort de la jeune femme enlevée, violée et tuée en 2002 à Péronne, le seul meurtrier présumé encore vivant, Willy Bardon, comparaît devant les assises. Et cette première journée d'audience était consacrée à l'étude de la personnalité de l'accusé. Plusieurs facettes sont apparues.

Son ex-compagne, Christelle est la première entendue par les jurés et les magistrats. 

L'ex-femme de Willy Bardon a vécu 24 ans avec lui. A la barre, elle parle d'"un bon père". L'accusé avait sombré dans l'alcool et son état s'était aggravé depuis 2003 mais "il n'a jamais été violent" affirme-t-elle. "J'avais l'impression de ne pas connaître la personne dont les gendarmes me parlaient." Les militaires qui lui apprendront en 2013 l'infidélité de l'accusé. Devant les jurés, elle assure ne jamais s'en être aperçue. 

L'infidélité de l'accusé occupe une grande partie des débats. 

Willy Bardon est-il un homme à femmes demande Me Daquo à René, le frère aîné et soutien sans faille de l'accusé qui dit n'en avoir connu que deux : Christelle , sa première compagne et Amélie avec qui il l'a trompé et avec qui, six ans après, il est toujours en couple. Pourtant, la présidente explique à l'audience que Willy Bardon a reconnu être porté sur le sexe, fréquenter les bars à thèmes et avoir eu des relations à plusieurs partenaires.  Jusque là, rien d'illégal souligne l'un des avocats de la défense.

Mais le ton monte entre les avocats des deux parties. "On parle beaucoup de la morale" s'agace Maître Daquo, avocat de la défense. "Elodie Kulik a été violée par deux personnes alors parler des plans à trois de Willy Bardon n'est pas une question de morale" lui oppose Maître Seban pour les parties civiles. 

Le portrait s'assombrit avec Amandine

Amandine, 30 ans va assombrir le portrait de l'accusé. La jeune femme dit avoir été insultée par Willy Bardon lors d'un barbecue en 2017. Il l'aurait quelques jours plus tard suivi en voiture : "il zigzaguait derrière moi, j'ai eu très peur" confie la jeune femme.  C'est son mode opératoire assène Me Seban : "cela fait furieusement penser à ce qui est arrivé à Elodie" dans la nuit du 10 au 11 janvier 2002.

Willy Bardon nie avoir "collé" la voiture d'Amandine en 2007. Il va pourtant s'excuser : "je regrette" dit-il "si je lui ai fait peur".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu