Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Nordahl Lelandais

Procès Lelandais : enquête sur une personnalité mystérieuse, l'insaisissable Nordahl Lelandais

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu Isère, France Bleu Berry, France Bleu

Qui est Nordahl Lelandais ? Le meurtrier présumé d'Arthur Noyer est le sujet de centaines de reportages. Il conserve ses mystères. Insaisissable.

Nordahl Lelandais et ses chiens
Nordahl Lelandais et ses chiens - DR

Comment et pourquoi Nordahl Lelandais a-t-il tué le caporal Arthur Noyer ? Avant d'avouer son implication dans la disparition du militaire, Nordahl Lelandais a nié lors de six interrogatoires de garde à vue et à deux reprises devant des juges d'instruction. Depuis, sa thèse de "la bagarre qui a mal tourné" est immuable. Pourra-t'on aller plus loin, début mai, durant la dizaine de jours de débats au sein du palais de justice de Chambéry ? Rien n'est moins sûr, compte tenu de la personnalité cadenassée de l'accusé

"Il ne craquera pas lors du procès"

Ceux qui ont rencontré Nordahl Lelandais en cellule ou en interrogatoire sont frappés par "son regard noir" et "son assurance froide" dans les dénégations, les yeux dans les yeux, jusqu’au moment où il est démenti par les preuves scientifiques. Catégorique, l’un d’eux, avec qui nous nous sommes entretenus, nous laisse peu d’espoir quant à la manifestation de la vérité lors du procès à venir : "Lelandais ne donne que ce qu’il a décidé de donner. C’est toujours lui qui maîtrise les débats. Il a réponse à tout quand il s'agit de se défendre. A ce point de maîtrise, j'ai rarement vu ça". Nous lui demandons si le cadre de la cour d'assises, la présence de sa mère, ou encore la douleur des parents de la victime peuvent avoir une influence. Lelandais est-il susceptible de craquer ? La réponse fuse : "Non, impossible ! Ou alors, s’il craque au procès, ce sera parce qu’il aura décidé de craquer".

A cette vision d'un accusé inapte à la compassion désintéressée, il convient d'opposer le récit de son avocat dont la grande oeuvre consistera lors du procès "à ramener son client dans la communauté des hommes" selon l'expression consacrée. Alain Jakubowicz, dans son livre "Soit je gagne, soit j'apprends", expose un Nordahl Lelandais en pleurs, effondré à deux reprises, quand il est confondu par une goutte de sang de Maëlys.  "Pleurait-il sur son sort ou sur celui de sa victime ?" s'interroge tout de même son défenseur. 

Manipulateur, "menteur pathologique" selon une ex-compagne, fuyant toute culpabilité ? Au point de tromper son propre avocat au sujet de la mort de Maëlys. Peut-on parler de génie de la dissimulation ? Sa mère le prend pour un surdoué qui sait jouer aux échecs à l'âge de deux ans et demi. Les tests révèlent une intelligence moyenne. Alors en quoi est-il hors norme ? Son désir d’emprise sur l’autre, sûrement, tout comme son intolérance à la frustration. Et dans sa construction mentale, un rapport à la vérité que lui seul maîtrise, une zone de mort dans laquelle il n’a jamais laissé personne pénétrer. Aucun professionnel des interrogatoires ne peut se vanter d'avoir activé chez lui une sincérité absolue. Ses seules confessions crues, il les aurait livrées à un codétenu, sur le ton de la fanfaronnade. 

L'une des photos les plus utilisées. Lelandais a beaucoup changé depuis. On le verra au procès.
L'une des photos les plus utilisées. Lelandais a beaucoup changé depuis. On le verra au procès. - DR

Un serial loser

La revanche mortifère d’un surpuissant à l’égo humilié ? Narcissique qui s’affirmerait en détruisant des plus faibles. Tout a raté, et très tôt. Déscolarisé en 4ème. Sport étude, CAP carrosserie, élevage de chiens... une litanie d'échecs. Il rentre à l’armée en 2002, cadre dont il est exclu trois ans plus tard, suite à de nouveaux dérapages. Indiscipline. Comportement inadapté à l'institution. Son frère aîné affirme que ce passage sous l'uniforme l'a changé, abimé. Par la suite, ses jobs divers font long feu, se soldant par des arrêts de travail avec au final une double hernie discale. Le musclé bombe le torse sur les photos, il s'exhibe pour mieux cacher ses failles. 

Échecs scolaires, professionnels et sentimentaux. La sexualité n’est pas claire dans sa tête, elle n'est pas posée, comme disent les psys, elle n'est pas assumée. Bisexualité, pornographie, pédopornographie. Les conquêtes féminines le décrivent comme tendre, aimant, puis harceleur au point de publier des sextape sans consentement, au point qu'il aurait tenté de foncer en voiture sur sa dernière conquête - selon elle - qui porte plainte quelques mois avant la disparition de Maëlys. 

L'art du camouflage. Le mode avion. 

Que ce soit dans l’affaire Maëlys ou celle du caporal Noyer, l’instruction n’a pas retenu la préméditation. Faute de preuves. Est-ce dû à son art de la dissimulation ou ne serait-il qu'un criminel habité de pulsions ? Dans ses explications dévoilées dans la presse, il dessine la dissociation de personnalité - il n'est pas lui-même, il a des visions -  décuplée par le cocktail "cocaïne-alcool". Quel crédit accorder à ces hallucinations ? Sont-elles feintes ? Un système de défense ? "Cette dissociation n’est pas exclue avec l’adrénaline, l’excitation…" tempère un psychologue. 

L’ancien militaire a l’habitude de "passer en mode avion" comme les soirs des meurtres de Arthur Noyer et Maëlys, où il déconnecte son téléphone. Pas vu, pas pris. Pas totalement, puisque le bornage le trahit dans l'affaire Noyer.

"Mode avion" sur ses deux téléphones portables, un pour le sexe et l’autre pour la famille et les proches, a-t-il expliqué. Mode avion, disparition, dans sa vie aussi. "Nono" a frayé avec de nombreux potes dans l'Avant-pays Savoyard. Et parfois, soudain, il disparait. Un gars du Pont-de-Beauvoisin qui le fréquente dans la bande du lac de Paladru, quand Nordahl fait la saison dans un snack-bar, nous a raconté comment Lelandais tourne le dos à sa clique, après sa condamnation pour avoir incendié le snack en 2008. Plus de nouvelles. Disparu. Parti. Ne prévenant personne quand il revient dans son Avant-Pays savoyard.

On relève dans sa biographie cachée la disparition du jour au lendemain d'un oncle. Lelandais était petit et il pourrait s'agir d'un acte fondateur. On peut disparaître ou faire disparaître. Un homme de silences et d'éclipses. Et à chaque fois qu’il réapparaît, il retourne dans son foyer, au hameau de Domessin, comme un chien retourne à sa niche. Cette métaphore a tout son sens.

Le tueur qui aimait les chiens

"Le tueur qui aimait les chiens". C'est le titre d'un article de Patricia Tourancheau paru dans GQ en 2019. Le chien est son animal totem. Son "bébé", c’est Tyron le malinois que l’armée lui a donné. Il dort avec lui. L'un de ses noms de code sur les sites de rencontres est "Tyron 973". Tyron est mort pendant la captivité de son maître. Symbiose. 

Dans sa cellule du centre pénitentiaire de Saint-Quentin-Fallavier (Isère), où le Savoyard de 38 ans est placé à l'isolement depuis son incarcération, il s'entoure de photos du cercle familial - son père, sa mère, sa demi-sœur, son frère et son neveu.  Et des clichés de grandes passions : les motos et ses chiens. 

Nordahl Lelandais vante constamment son instinct animal, son flair. Et quand il erre rue de la république, à Chambéry, la nuit de la mort d'Arthur Noyer, il passe et repasse devant les caméras de vidéo-surveillance, on le dirait en chasse, en quête de partenaires pour assumer sa pulsion de la nuit. À l’affût d’une proie.

Des coups d'une telle violence... 

Nordahl Lelandais aurait asséné plusieurs séries de coups d'une violence folle sur sa victime Arthur Noyer, la nuit du 11 avril 2017. Comment expliquer cette violence ? D'où vient-elle ? Les origines du mal. Lui, du fond de sa cellule, regarde tous les reportages qui lui sont consacrés à la télévision. On ne sait si, à ses yeux, ce vedettariat morbide le mortifie ou le glorifie. "Narcissisme ou masochisme ?" se demande son avocat. Toujours est-il que Nordahl Lelandais connaît parfaitement les contours horrifiques de son visage médiatique et qu'il saura en présenter un autre bien plus avenant le jour de l'ouverture du procès à Chambéry. La violence qu'il tentera de dissimuler est au cœur de sa personnalité. Lors de la reconstitution de l'enlèvement et de la mort de Maëlys, Alain Jakubowicz, son avocat, décrit dans son livre à quel point tous les témoins ont été "interloqués" lorsque  Lelandais a violenté le mannequin représentant la fillette. "Pour ma part, je n'imaginais pas qu'il fût possible de porter des coups d'une telle violence dans la position dans laquelle il se trouvait".  

La psychologie de Lelandais : sujet tabou

Évoquer publiquement les déviances de Nordahl Lelandais en s'appuyant sur des éléments couverts par le secret de l'instruction, c’est s’attirer à coup sûr les foudres de son avocat, Alain Jakubowicz. Plainte pour diffamation contre un expert lyonnais abonné aux plateaux de télévision - le défenseur de Lelandais est débouté. Demande d’annulation d'une expertise de 70 pages devant la chambre de l’instruction. Seulement quelques lignes retirées. Nouvelle demande, récente, à un mois du procès Noyer, de retirer une expertise de l'acte d'accusation dans l'affaire Maëlys, car l’expert se serait montré trop bavard et partial dans l'émission de télévision "C dans l’air". Nouvel échec pour sa défense, nouveau refus de la chambre de l'instruction, mais l'avocat lyonnais ne s'avoue pas vaincu, il se pourvoit en cassation.

En sollicitant le retrait de ces expertises, il s'agit de ne pas exposer à des jurés de cour d'assises un portrait accablant. Le but est de minorer sa dangerosité et donc la durée de la détention. Lelandais évoque sa sortie de prison, ainsi que le confie son avocat dans son livre. D'une manière plus globale, Maître Jakubowicz ne tient pas en grande estime les experts mandatés par la justice qu'il accuse de préférer les feux de la rampe au travail de fond rigoureux. Il souhaite enfin torpiller toute idée de "génie du mal" que des médias sensationnalistes ont brossé à grands traits racoleurs. À moins que ces tentatives de se soustraire à l'expertise psy ne constituent pour Nordahl Lelandais une manière de tenir à distance tous ceux qui s'approcheraient de ses tourments intérieurs. La part d'ombre d'un homme surexposé. Inaccessible. Insondable. Incarcéré, mais insaisissable. 

  • Nordahl Lelandais est mis en examen pour les meurtres d'Arthur Noyer et de Maëlys de Araujo.
  • Il est aussi mis en examen pour agressions sexuelles sur trois mineures. Une petite-cousine qui avait 14 ans en mars 2017 lorsqu'elle dit avoir subi des attouchements le jour de l'enterrement de son père. Et deux cousines de quatre et six ans, pour des faits qui auraient été commis quelques semaines avant la mort de Maëlys.
Choix de la station

À venir dansDanssecondess