Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Nordahl Lelandais

Procès Lelandais : que faut-il attendre des derniers jours d'audience ?

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Berry, France Bleu Isère, France Bleu Pays de Savoie, France Bleu

Après une semaine de procès devant les Assises de la Savoie pour le meurtre d'Arthur Noyer, Nordahl Lelandais va faire face lundi à des experts psychiatres et psychologues. Ils vont tenter de dresser un portrait plus fin de l'accusé alors qu'il maintient une mort accidentelle au cours d'une bagarre.

Les experts psychiatres et psychologues seront entendus au sixième jour du procès de Nordahl Lelandais devant la cour d'assises de la Savoie à Chambéry
Les experts psychiatres et psychologues seront entendus au sixième jour du procès de Nordahl Lelandais devant la cour d'assises de la Savoie à Chambéry © Radio France - Jonathan Landais

Ce lundi 10 mai, c'est le sixième jour du procès de Nordahl Lelandais devant la cour d'assises de la Savoie à Chambéry. Le Savoyard comparaît pour le meurtre du jeune militaire Arthur Noyer, dans la nuit du 11 au 12 avril 2017. La semaine dernière, malgré les demandes de ses amis, de sa mère, de la famille d'Arthur, de son propre avocat, l'accusé a maintenu sa version. Selon Nordahl Lelandais, il a pris en stop le caporal, c'est ce dernier qui lui a demandé de l'amener à Saint-Baldoph et non à sa caserne du 13e Bataillon de chasseurs alpin (BCA) à Barby. Toujours d'après l'accusé, Arthur Noyer l'a agressé en premier pour une histoire de portable. Lelandais a répliqué et l'a tué a coups de poing. "Rien de sexuel là-dedans" a -t-il dit à la cour. 

Ce lundi, la cour va entendre les experts psychiatres et psychologues. Mardi, ce seront les plaidoiries et le réquisitoire de l'avocate générale, avant un verdict attendu mercredi. Bernard Boulloud, l'avocat de la famille Noyer, va plaider le meurtre, tandis que la défense, représentée par Alain Jakubowicz, va plaider les coups volontaires ayant entraîné la mort sans l'intention de la donner. 

Que faut-il attendre de ces derniers jours de procès ?

La journée de lundi risque d'être très longue : Alain Jakubowicz, l'avocat de la défense, l'a déjà dit à plusieurs reprises, car il compte démonter, point par point, les analyses psychiatriques et psychologiques réalisées sur Nordahl Lelandais. Les auteurs, des spécialistes ne sont pas jugés crédibles à cause de leur participation (deux ans après leur expertise) à une émission télévisée consacrée aux tueurs en série. Les auteurs de ces expertises ne seront pas présents, mais leurs conclusions seront lues à la cour.

Nordahl Lelandais est décrit comme "dangereux au sens psychiatrique" soumis à "des addictions" et à un "trouble du contrôle des impulsions sexuelles". Ces analyses arrivent en fin de procès quand toutes les anciennes relations et conquêtes de Nordahl Lelandais ont déjà témoigné, quand les jurés ont déjà entendu ses problèmes de drogue, notamment. 

La cour a analysé les faits pendant cinq jours, elle aura donc à partir de ce 10 mai un profil psychologique plus fin, pour -peut-être- tenter de comprendre l'accusé, son mobile d’un point de vue psychiatrique. Le verdict est attendu mercredi soir. Nordahl Lelandais risque trente ans de réclusion.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess