Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Procès Lidolff : le Département du Loiret va prendre en charge les dommages et intérêts !

jeudi 29 novembre 2018 à 5:31 Par François Guéroult, France Bleu Orléans

Incroyable rebondissement dans le procès de Thierry-Yves Lidolff, l'ex Directeur général des services du Département du Loiret, condamné pour harcèlement moral en juillet dernier : les 23.000 € qu'il doit verser aux victimes vont lui être remboursés par... le Département du Loiret !

Les deux victimes de Thierry-Yves Lidolff ont écrit une lettre ouverte à Marc Gaudet, le président du Département du Loiret, pour qu'il revienne sur sa décision.
Les deux victimes de Thierry-Yves Lidolff ont écrit une lettre ouverte à Marc Gaudet, le président du Département du Loiret, pour qu'il revienne sur sa décision. © Radio France - Stéphane Barbereau

Loiret, France

Quatre mois après le procès, l'affaire Lidolff est de retour ! Du nom de Thierry-Yves Lidolff, ancien directeur général des services du Département du Loiret pendant 16 ans, jusqu'en 2012. En juillet dernier, le tribunal correctionnel d'Orléans l'a condamné pour harcèlement moral vis-à-vis de deux de ses anciens collègues cadres : un an de prison avec sursis, le jugement est définitif puisqu'il n'a pas fait appel. On croyait que c'était là le point final à sept ans de procédures, mais stupeur : le Département du Loiret s'apprête à rembourser à Thierry-Yves Lidolff le montant des dommages et indemnités qu'il doit verser aux victimes - soit un total de 23.000 euros.

C'est une nouvelle blessure"

C'est Thierry-Yves Lidolff lui-même qui a fait cette demande au Département, et cette demande a été acceptée. Une décision qui évidemment passe très mal auprès des victimes : "Pour nous, c'est quelque part une nouvelle blessure", réagit ainsi Pierre-Antoine Ragueneau, ancien directeur adjoint à la communication et victime des agissements de Thierry-Yves Lidolff. "On avait déploré, à l'issue du procès, de n'avoir reçu aucun signe positif de la part du Département, mais là, c'est au-delà de ce que l'on peut supporter. Apprendre que l'indemnisation que la justice vous a octroyée va être remboursée par le Département à l'auteur des faits, c'est quelque chose de très choquant et d'incompréhensible." Réaction à écouter ici :

"C'est extrêmement choquant" - Pierre-Antoine Ragueneau

La défense de Lidolff a déjà coûté 489.000 euros au Département

Cette décision est d'autant plus étonnante que le conseil départemental avait annoncé le 13 juillet qu'il ne soutiendrait plus financièrement son ancien directeur général des services dans cette affaire (en terme juridique : le Département avait mis fin à la protection fonctionnelle dont bénéficiait l'ancien directeur général des services, qui soutenait la thèse du complot). Il faut dire que la défense de Thierry-Yves Lidolff a déjà coûté au Département - et donc aux contribuables - plus de 489.000 euros, si on cumule les frais d'avocat et de procédure dans les contentieux administratif et pénal (230.000 euros, rien que pour le dossier pénal, comme l'avait révélé le procureur de la République lors du procès). 

Pierre-Antoine Ragueneau et Georges Dubrez, l'autre victime de Thierry-Yves Lidolff, ont écrit une lettre ouverte à Marc Gaudet, le président du Département du Loiret, pour qu'il revienne sur sa décision. Lettre qu'ils ont également envoyée à l'ensemble des élus et des syndicats du conseil départemental.