Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Procès Mediator - "Je ne supporte plus rien" : la vie de Francis bouleversée par ce médicament

-
Par , France Bleu La Rochelle, France Bleu

Francis Delavallade fait partie des 2684 victimes du Mediator. Ce Charentais de 72 ans a pris le médicament pendant près de dix ans. Après la condamnation des laboratoires Servier ce lundi, il est soulagé.

Les victimes du Mediator attendent désormais de connaître le montant leur indemnisation
Les victimes du Mediator attendent désormais de connaître le montant leur indemnisation © Maxppp - Jean Francois Frey

"Je suis bien content pour moi et pour les autres". Francis Delavallade attendait que les laboratoires Servier soit enfin reconnus responsables dans l'affaire du Mediator. "Depuis que j'ai pris ce fameux médicament, je suis très fatigué et j'ai eu deux opérations à cœur ouvert.

En dix ans, la vie de ce Charentais de 72 ans a complètement changé : "Avant, j'étais entraîneur au foot, maintenant je ne peux plus parce que je fatigue trop vite. Je ne peux plus pêcher tout seul, j'ai arrêté la chasse à cause de ça". Francis est touché physiquement mais aussi moralement, il se qualifie d'anxieux : "Je ne supporte plus rien. Alors vous savez, ça ne va pas toujours bien". En 33 ans de commercialisation le Mediator a causé plus de 500 décès et des milliers de pathologies cardiaques.

Francis Delavallade : "Depuis que j'ai pris ce fameux médicament, je suis très fatigué et j'ai subi deux opérations à cœur ouvert".
Francis Delavallade : "Depuis que j'ai pris ce fameux médicament, je suis très fatigué et j'ai subi deux opérations à cœur ouvert". - Joëlle Delavallade

Après la responsabilité viendra l'heure des indemnisations

Il attend désormais de savoir si il va pouvoir être indemnisé. Il a consulté un expert médical la semaine dernière et attend de savoir si il fait partie des victimes officiellement reconnues par la justice. "Je suis un petit retraité, avec une petite pension. J'ai travaillé toute ma vie et le jour où je suis à la retraite il m'arrive tout ça." 

D'après les premières estimations des avocats les laboratoires Servier devront verser au total "plus de 180 millions d'euros" aux parties civiles en réparation des préjudices subis. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess