Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : L'affaire Merah

Abdelkader Merah condamné à 20 ans de réclusion criminelle pour association de malfaiteurs terroriste

jeudi 2 novembre 2017 à 18:52 - Mis à jour le jeudi 2 novembre 2017 à 20:33 Par Olivier Uguen, France Bleu Gironde, France Bleu Occitanie et France Bleu

La Cour d’assises d’appel de Paris a rendu son verdict ce jeudi : Abdelkader Merah, le frère du tueur au scooter, est condamné à 20 ans de réclusion criminelle pour association de malfaiteurs terroriste. Fettah Malki, également condamné, "a décidé de faire appel" selon son avocat.

Abdelkader Merah dans le box des accusés, ici avec son avocat Maître Dupond Moretti
Abdelkader Merah dans le box des accusés, ici avec son avocat Maître Dupond Moretti © AFP - Benoit PEYRUCQ

Cinq ans après les attentats perpétrés à Toulouse et Montauban en mars 2012, et après cinq semaines d’audience d'un procès sous haute tension, la Cour d’assises d’appel de Paris a rendu son verdict ce jeudi en fin d’après-midi. Abdelkader Merah a été condamné à 20 ans de réclusion criminelle, avec une peine de sûreté des 2/3.

Coupable d'association de malfaiteurs terroriste mais pas complice des tueries de son frère

Abdelkader Merah a été reconnu coupable d'association de malfaiteurs terroriste. Il est en revanche acquitté des faits de complicité d'assassinats commis par son frère, qui auraient pu lui valoir la prison à perpétuité. Même s'il est reconnu coupable de vol en réunion, "Abdelkader Merah a pu ignorer lors du vol du scooter T-Max qu’il allait servir à commettre les actes de son frère" selon les juges.

"Mohamed Merah était seul" lors de la réalisation de ces crimes, a déclaré le président de la cour. "Il n'est pas démontré l'existence d'une aide ou assistance à son frère" dans les assassinats commis en 2012.

Le frère aîné de Mohamed Merah était notamment jugé pour "complicités" et soupçonné d’avoir aidé son frère cadet dans sa folie terroriste en mars 2012 à Toulouse et Montauban, en l'aidant à dérober un scooter et à acheter un blouson utilisés lors des tueries, et d'avoir participé "à un groupement criminel affilié à Al-Qaïda".

Les juges "ont résisté à la pression de l'opinion publique"

Pour Me Eric Dupond-Moretti, avocat d'Abdelkader Merah, les juges ont "résisté à la pression de l'opinion publique". "En acquittant Abdelkader Merah du crime de complicité d'assassinats, la cour d'assises a rappelé que même dans les affaires de terrorisme les plus graves, la preuve et la règle de droit n'étaient pas reléguées au rang d'accessoires", a-t-il déclaré à sa sortie de l'audience, sous les huées.

La défense, pour qui "Abdelkader ignorait tout des intentions de son frère", avait plaidé mardi l'acquittement du principal accusé, en pointant du doigt "l'absence de preuve" de l'accusation, et "une peine juste" pour Fettah Malki.

Ce jeudi matin, avant que les magistrats professionnels de cette juridiction réservée aux affaires de terrorisme ne se retirent pour délibérer, Abdelkader Merah avait de nouveau clamé son innocence dans une dernière déclaration : "Je dis et je redis que je n'ai rien à voir avec les assassinats commis par mon frère".

Condamné à 14 ans de prison, Fettah Malki "a décidé de faire appel"

Fettah Malki, l'ami d'enfance qui a avoué avoir fourni un pistolet mitrailleur Uzi et un gilet pare-balles à Mohamed Merah, a lui aussi été reconnu coupable d'association de malfaiteurs en vue d'une entreprise terroriste, et condamné à 14 ans de prison, assortie d'une peine de sûreté des deux tiers.

Il "a décidé de faire appel" du verdict, a annoncé son avocat peu après l'audience.

Lors de sa dernière prise de parole, jeudi matin, Fettah Malki avait demandé pardon aux familles de victimes, assurant qu'il ignorait les projets de Mohamed Merah. "Je voulais dire aux familles que j'ai entendu leur désolation. Je leur dis que je communie et compatis avec leur douleur". "A aucun moment je n'ai voulu participer à un tel acte (...) j'ai été traité comme un terroriste, un tueur d'enfants. Ça, je ne peux l'accepter".

L'avocate générale avait requis la perpétuité pour Abdelkader Merah

Lundi, l'avocate générale, Naïma Rudloff, pour qui "Abdelkader a fabriqué Mohamed Merah", avait requis la réclusion criminelle à perpétuité assortie d'une peine de sûreté de 22 ans contre le frère du tueur au scooter, et 20 ans de réclusion criminelle assortie d'une peine de sûreté des deux-tiers à l’encontre de l’autre accusé.

Entre le 11 et le 19 mars 2012, Mohamed Merah a assassiné sept personnes à Toulouse et Montauban, avant d'être abattu le 22 mars.