Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : L'affaire Merah

Procès Merah : réclusion criminelle à perpétuité requise contre Abdelkader Merah, 20 ans contre Fettah Malki

lundi 30 octobre 2017 à 17:44 Par Olivier Uguen, France Bleu Occitanie et France Bleu

L'avocate générale de la Cour d'assises spéciale de Paris a requis ce lundi après-midi la réclusion criminelle à perpétuité contre Abdelkader Merah, le frère du tueur au scooter de Montauban et Toulouse ; 20 ans contre l'autre complice jugé depuis début octobre à Paris, Fettah Malki.

Procès Merah : la réclusion criminelle à perpétuité requise contre Abdelkader Merah, le frère du tueur au scooter
Procès Merah : la réclusion criminelle à perpétuité requise contre Abdelkader Merah, le frère du tueur au scooter © AFP - BENOIT PEYRUCQ

Après quatre semaines d’audience, de témoignages, d’interrogatoires, de plaidoiries de parties civiles, l'avocate générale Naïma Rudloff a requis ce lundi après-midi la réclusion criminelle à perpétuité contre Abdelkader Merah, le frère du tueur au scooter de Toulouse et de Montauban, jugé pour "complicités", soupçonné d'avoir été le mentor de son frère dans sa dérive meurtrière. Elle a demandé à la cour d'assortir cette condamnation d'une peine de sûreté de 22 ans.

Le ministère public a également requis 20 ans de prison assorti d'une peine de sûreté des deux tiers contre Fettah Malki, jugé pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle", accusé d'avoir fourni une arme et un gilet pare-balle à Mohamed Merah.

"Abdelkader Merah a fabriqué Mohamed Merah"

Naïma Rudloff s'est dite convaincue qu'Abdelkader Merah est bien complice des attentats de son frère cadet. Derrière ces attentats, "il y a un projet politique, celui de répandre la terreur et une idéologie totalitaire outrageusement maquillée de religiosité (...). Abdelkader Merah a fabriqué Mohamed Merah", a-t-elle expliqué.

Selon l'avocate générale, le frère aîné est doublement complice : il a apporté une aide logistique et donné des instructions au tueur au scooter, mais c'est aussi "le complice qui pousse, galvanise".

"La justice a ici un rendez-vous qu'elle ne peut pas manquer. Votre décision sera une leçon de démocratie", a-t-elle lancé aux juges.

Verdict jeudi

Après le réquisitoire de l'avocate générale ce lundi, la journée de mardi sera réservée aux plaidoiries des avocats de la Défense. L'avocat d'Abdelkader Merah maître Dupont Moretti n'a eu de cesse tout au long du procès de dénoncer l'absence de preuves dans le dossier d'accusation.

Le verdict est attendu jeudi. Les juges professionnels de la cour d'assises spéciale auront à répondre au total à 81 questions, 61 pour Abdelkader Merah et 20 pour Fettah Malki.

Entre le 11 et le 19 mars 2012, Mohamed Merah a assassiné trois militaires, trois enfants et un enseignant juifs à Toulouse et Montauban, avant d'être abattu le 22 mars dans son appartement par le Raid à l'issue d'un siège de 32 heures.