Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Procès Moitoiret pour le meurtre de Valentin : la maman témoigne sur France Bleu Isère

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Isère

Alors que s'ouvre ce mardi à Lyon, le procès en appel de l'assassin présumé de Valentin, ce petit garçon de Porcieu Amblagnieu (Isère) tué de 44 coups de couteau en 2008, la maman de la victime, Véronique Crémault, se confie.

Valentin Crémault, assassiné de 44 coups de couteau
Valentin Crémault, assassiné de 44 coups de couteau © Maxppp

Le 28 juillet 2008, le garçon de 10 ans originaire de Porcieu-Amblagnieu a été tué d'une quarantaine de coups de couteaux alors que sa famille l'avait confié à un ami à Lagnieu dans l'Ain. Céline Loizeau a rencontré la maman de Valentin, Véronique Crémault , chez elle, à Porcieu-Amblagnieu. Sur la boîte aux lettres de la famille, le prénom de Valentin est toujours là devant celui de sa maman, Véronique, et de son papa, Jean-Pierre.

"Je préfère garder sa chambre comme un petit musée"

Dans l'entrée de la maison, sur une table des bougies et des photos de Valentin, Et Véronique tient à montrer la chambre de son garçon , restée intacte depuis plus de cinq ans . "Ce sont toujours les draps dans lesquels il a dormi la dernière fois avant de partir " explique-t-elle, "*je prefère garder sa chambre comme un* petit musée parce que quand ça va pas, je me recceuille là-bas ". Entre le premier procès et l'appel, il se sera passé deux ans, avec des hauts et beaucoup de bas. Véronique a fait une grosse dépression . Pour elle, l'appel des accusés est insupportable, "à chaque fois qu'on essaie de se reconstruire, à chaque fois il y a quelque chose qui nous en empêche. On nous rouvre les plaies ". Pour ce nouveau procès, Jean-Pierre, le papa de Valentin** ne sera pas là. Trop dur pour lui selon Véronique.

"Ce sont des bêtes immondes"

De cette audience en appel, Véronique espère plus d'explications que ce qu'elle a eu en première instance. "J'attendais à ce qu'il me dise en face -même si ça fait très mal- on a fait un acte abominable. Au lieu d'entendre 'je suis navrée pour votre petit garçon', ce que j'ai entendu de la part de Moitoiret . regrette-telle, "Vous savez ce sont des bêtes immondes, donc de la part de bêtes immondes je ne vais pas attendre trop pour ne pas être déçue. " Pour Véronique Crémault, dans le cas d'assassinat , ceux qui sont reconnus coupables ne devraient pas avoir le droit d'être rejugés . Ce sont des moments trop douloureux pour les parents des petites victimes Le verdict est attendu le 22 novembre . Deux jours plus tard, Véronique et Jean-Pierre Crémault remettront comme tous les ans le prix du "Challenge Valentin ". Une compétition et un prix en hommage à leur petit garçon, licencié au club de gym de Montalieu-Vercieu.

 

Le procès Assassinat Valentin Moitoiret / FBI

Choix de la station

À venir dansDanssecondess