Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Procès Nemmouche : le parquet requiert "un verdict de culpabilité"

-
Par , France Bleu

Le parquet fédéral belge a réclamé ce mardi "un verdict de culpabilité" au jury populaire chargé de juger Mehdi Nemmouche. le djihadiste français comparait devant les assises de Bruxelles pour les quatre "assassinats terroristes" du 24 mai 2014 au musée juif de la capitale belge.

© AFP - BENOIT PEYRUCQ

"On vous demande un verdict de culpabilité", a déclaré le procureur Bernard Michel à l'issue de deux jours de réquisitoire, qualifiant Nemmouche d'"auteur principal".
Le jury devrait se prononcer le 7 mars sur la culpabilité ou non de Nemmouche, puis il délibérera ensuite sur sa peine éventuelle.
Un "verdict de culpabilité", mais pour "complicité", a également été réclamé contre son co-accusé, Nacer Bendrer, 30 ans, un délinquant marseillais accusé de lui avoir fourni les armes.

"Nous sommes tous les deux convaincus au plus profond de nous-mêmes que les deux accusés ont bien commis ces actes" - Bernard Michel, procureur

Une attaque "terroriste, bestiale et préméditée"

Dans son réquisitoire ce mardi matin, le procureur a déclaré que la tuerie du 24 mai 2014 au Musée juif de Bruxelles constitue une attaque "terroriste, bestiale et préméditée", commise par un homme "archiradicalisé". "Pour le tueur, pour Mehdi Nemmouche, l'identité des victimes importait peu. Le but en revanche, c'est qu'il y ait des victimes. Tout cela a bien été prémédité", a poursuivi le magistrat, demandant au jury de le condamner

Le magistrat a par ailleurs rejeté la thèse de la défense, selon laquelle la tuerie n'est pas une attaque du groupe Etat islamique (EI), mais "une exécution ciblée d'agents du Mossad", (les services secrets israéliens) visant un couple d'Israéliens, les époux Riva, les deux premières des quatre victimes abattues ce jour-là.
Les autorités israéliennes qualifient cette thèse d'"absurde et insultante", a souligné Bernard Michel

Nemmouche est resté muet

Mehdi Nemmouche, un délinquant multirécidiviste de 33 ans radicalisé en prison et passé par la Syrie, ne s'est pas exprimé durant son procès, comme depuis son arrestation à Marseille six jours après les faits, en possession des armes utilisées pour la tuerie. Deux de ses trois avocats étaient absents mardi pendant le réquisitoire. Leur plaidoirie, prévue jeudi, sera suivie par celle de la défense de Bendrer vendredi. Les derniers mots des accusés sont prévus mardi prochain, jour où le jury est supposé partir délibérer.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess