Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Procès "No Limit Day" : le gérant du golf de Bois-Guillaume condamné à un an de prison avec sursis

mercredi 25 avril 2018 à 14:54 Par Hélène Fromenty, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Le gérant du golf de Bois-Guillaume (Seine-Maritime) a été condamné, mercredi 25 avril, à 12 mois de prison avec sursis et 10 000 euros d'amende. En 2016, lors d'une course d'obstacle sur le site, un participant s'était gravement blessé à cause d'un tremplin défectueuse. Dix mois avaient été requis.

L'avocat général avait requis 10 mois de prison avec sursis et 5000 euros d'amende à l'encontre du gérant.
L'avocat général avait requis 10 mois de prison avec sursis et 5000 euros d'amende à l'encontre du gérant. © Maxppp - PHOTOPQR/NICE MATIN/MAXPPP

Bois-Guillaume, France

Le tribunal correctionnel de Rouen a condamné, ce mercredi 25 avril 2018, le gérant du golf de Bois-Guillaume (Seine-Maritime) à un an de prison avec sursis et 10 000 euros d'amende. Il a été reconnu coupable de blessures involontaires par violation d'une obligation de prudence ou de sécurité dans le procès dit du "No Limit Day", un événement organisée sur le site il y a un an et demi. 

Au mois d'octobre 2016, lors d'une course d'obstacles, un participant avait été grièvement blessé. Il avait chuté du water jump, un tremplin qui terminait dans l'eau. Gauthier Deconihout, 27 ans, est aujourd'hui tétraplégique, et sous assistance respiratoire. 

Peine plus lourde que la réquisition

Cette peine est légèrement plus lourde que celle requise par l'avocat général. Le ministère public avait en effet demandé une peine de 10 mois de prison avec sursis et 5000 euros d'amende pour le Romain Delaitre, le gérant du golf.  

Le golf a aussi été reconnu coupable, et est condamné à 20 000 euros d'amende, une peine conforme aux réquisitions du parquet. 

La compagnie Generali, qui assure le golf de Bois-Guillaume, est quant à elle contrainte d'honorer le contrat qui la lie à la structure. De l'argent qui servira à payer l'indemnisation des victimes.