Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Affaire Pastor

Procès Pastor : perpétuité requise contre le gendre d'Hélène Pastor

vendredi 12 octobre 2018 à 16:46 Par Isabelle Lassalle, France Bleu et France Bleu Azur

L'avocat général a requis, ce vendredi, la réclusion criminelle à perpétuité contre Wojciech Janowski, le gendre d'Hélène Pastor, accusé de l'avoir fait assassiner. Il a aussi demandé aux jurés d'assortir cette peine d'une période de sûreté de 22 ans, le maximum.

Les nombreux dossiers de l'affaire Pastor.
Les nombreux dossiers de l'affaire Pastor. © Maxppp -

Nice, France

Devant les assises des Bouches-du-Rhône, l'avocat général a requis, ce vendredi, la réclusion criminelle à perpétuité contre Wojciech Janowski, accusé d'avoir fait assassiner sa belle-mère, la richissime héritière monégasque Hélène Pastor, et son chauffeur en mai 2014. Pierre Cortès a également demandé aux jurés d'assortir cette peine d'une période de sûreté de 22 ans, le maximum. Dans le box des accusés, le gendre de la milliardaire n'a pas réagi.

Commanditaire de l'assassinat

"Janowski a crevé le plafond de l'indélicatesse en payant des tueurs à gages à sa solde avec l'argent de sa compagne", a indiqué l'avocat général. Cet argent, la fille le tenait directement de sa mère, assassinée à 77 ans, avec son chauffeur, des suites d'une fusillade devant un hôpital de Nice en mai 2014. Hélène Pastor venait y rendre visite à son fils Gildo, hospitalisé.

"Il a joué avec la vie des autres en spéculant non seulement sur celle d'Hélène Pastor, qu'il a fait supprimer, mais également sur celle de sa compagne", a ajouté Pierre Cortès. La fille était alors malade et il craignait qu'elle ne meure avant sa mère, le privant ainsi qu'une colossale fortune familiale. Wojciech Janowski aurait promis 140.000 euros pour la mort de sa belle-mère. Et "un bonus de 20.000 euros, le prix de la vie humaine pour lui", pour éliminer du même coup son chauffeur Mohamed Darwich.

Un scénario avec dix accusés

Au terme d'un réquisitoire qui a duré huit heures, l'avocat général a détaillé l'ensemble du scénario avec la participation des accusés, aboutissant au double assassinat. Il a demandé que tous soient condamnés. Deux autres peines de réclusion criminelle à perpétuité à l'encontre des deux exécutants, des malfrats marseillais qui ont enchaîné les maladresses. Samine Saïd Ahmed, recruté en hâte, a "tué par deux fois", "sans poser de questions". Et son acolyte, Al Haïr Hamadi, qui a agi, "comme s'il avait un gyrophare sur la tête", "ses seuls regrets, c'est de ne pas avoir fait monter les enchères" pour sa rétribution.

Pour le coach sportif de Wojciech Janowski, Pascal Dauriac, qui avait pour mission l'organisation du guet-apens, les réquisitions sont moins sévères : 30 ans de prison. Ses aveux "rapides et complets", ont été décisifs pour l'enquête. Le procès se poursuit jusqu'au 19 octobre avec les plaidoiries de la défense.