Faits divers – Justice

Procès Pistorius : le champion plaide "non coupable"

Par Marina Cabiten, France Bleu lundi 3 mars 2014 à 10:20 Mis à jour le lundi 3 mars 2014 à 10:48

Oscar Pistorius en juin 2013, lors de sa première comparution
Oscar Pistorius en juin 2013, lors de sa première comparution © MaxPPP

Le champion paralympique Oscar Pistorius est arrivé lundi au tribunal de Pretoria, en Afrique du Sud, pour répondre du meurtre de sa petite amie. Mondialement connu après avoir couru avec les valides aux J.O de Londres, le double amputé est accusé d'avoir abattu sa compagne de quatre balles en 2013. Il a plaidé "non coupable".

Costume sombre, cravate noire sur chemise blanche et visage fermé. Oscar Pistorius est arrivé lundi matin au tribunal de Pretoria, en Afrique du Sud, pour répondre du meurtre de sa petite amie. Le procès doit durer trois semaines, et le champion paralympique risque une peine incompressible de 25 ans de prison.

Bataille d'experts

Pistorius ne nie pas avoir abattu la jeune mannequin Reeva Steenkamp, en cette nuit de la Saint-Valentin l'an dernier. Mais selon l'athlète, il lui a tiré dessus par méprise, la prenant pour un cambrioleur caché dans les toilettes. Le Parquet pense au contraire qu'il s'agit d'un assassinat, donc d'un geste prémédité. Pencher en faveur de l'une ou l'autre des versions est tout l'enjeu du procès. Pendant ces trois semaines, il faut s'attendre à plusieurs batailles d'experts et de ténors du barreau à ce sujet. À l'ouverture du procès, Oscar Pistorius a plaidé "non coupable".

Héros déchu

Le coureur sud-africain est entré dans l'histoire en 2012, aux JO de Londres. Il est devenu le premier sportif handicapé à affronter des valides, sur le 400m.

Oscar Pistorius était donc mondialement connu comme un héros sportif lorsque ce meurtre a révélé la part sombre de sa personnalité. Amateur d'armes à feu, le champion a été décrit par la suite comme un paranoïaque dans la presse.

Affaire Pistorius : zones d'ombre et rebondissements - Aucun(e)
Affaire Pistorius : zones d'ombre et rebondissements

Partager sur :