Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Procès Renault Cléon : l'affaire est renvoyée au 21 janvier 2020

Pas de jugement dans le procès Renault Cléon ce mercredi 29 mai. L'affaire a été renvoyée par la présidente. Elle souhaite un supplément d'information sur ce dossier. L'affaire pourrait de nouveau être plaidée le 21 janvier 2020.

Le jugement du procès de l'usine Renault Cléon a été renvoyé au 21 janvier 2020
Le jugement du procès de l'usine Renault Cléon a été renvoyé au 21 janvier 2020 © Radio France - Bertrand Hochet

Seine-Maritime, France

Il n'y aura pas de jugement dans le procès Renault Cléon près de Rouen ce mercredi 29 mai, comme prévu. L'affaire a été renvoyée par la présidente.

Cette décision à été prise pour obtenir un supplément d'information sur ce dossier. L'objectif est d'identifier les organes de la société qui pourraient être responsables des manquements à la sécurité. Selon Karim Berbra, avocat de la famille et des parties civiles, cette disposition est présente dans le code pénal. Il estime cependant que cette enquête aurait dû être réalisée bien plus tôt par la police et le parquet. 

L'avocat de l'ancien dirigeant de Renault Cléon Paul Carvahlo avait mis en avant des zones d'ombre dans ce dossier.

L'usine de Cléon est mise en cause dans l'homicide involontaire d'un des ses ouvriers le 10 mars 2016. Jérôme Deschamps avait été écrasé par une machine à laver industrielle.  

C'est donc une nouvelle enquête qui commence. L'affaire pourrait de nouveau être plaidée le 21 janvier 2020, dans huit mois.