Faits divers – Justice DOSSIER : Le procès du triple meurtre de Rivesaltes

"Toro, tu es un pédophile", accuse une victime du meurtrier de Rivesaltes

Par Anne-Natacha Bouillon, France Bleu Roussillon mercredi 27 janvier 2016 à 15:33

Joachim Toro dans le box des accusés
Joachim Toro dans le box des accusés © Radio France

Témoignage très attendu au deuxième jour du procès de l'auteur du triple meurtre de Rivesaltes en mars 2011 : la jeune fille qui avait des relations malsaines avec l'ancien plombier depuis l'âge de neuf ans s'est longuement expliquée.

Joachim Toro campe sur ses positions. Au deuxième jour de son procès pour le triple meurtre de Rivesaltes en mars 2011, il affirme que la tentative de meurtre sur la jeune Halima était un accident. Tentative qui a eu lieu juste avant les trois meurtres.

La jeune fille a été entendue longuement mardi soir. Elle a démenti les propos de l'accusé, en racontant sa rencontre avec Toro et la nature de leurs relations.

"J'avais neuf ans. On a emménagé juste à côté, chez ma grand-mère. Au début, il nous donnait des bonbons avec mes copines. Après il m'a demandé d'entrer chez lui. Il m'a déshabillée, a caressé mon corps avec son sexe avant d'éjaculer. Je me suis lavée et je suis rentrée chez moi." Et cela a duré pendant 20 ans, moyennant de l'argent. 

"Je ne me suis pas rendue compte que c'était mal." 

Son avocat, Maître Mattieu Vachet, ajoute qu'elle était sous l'emprise du vieil homme : 

"À un moment donné, elle rencontre Toro, alors qu'elle est toute petite et elle a cette image de figure paternelle. Il lui dit "ma fille", alors que son père l'a abandonnée. Ça arrive de manière régulière dans ce genre de faits. L'adulte a un ascendant sur les jeunes."

Puis la jeune femme, aujourd'hui âgée de 34 ans, enceinte, cheveux colorés, se tourne vers l'accusé qu'elle n'a pas vu depuis cinq ans :

"Toro, tu es un pédophile !"

Et elle ajoute dans un sanglot : "C'est moi la victime dans tout cela. Depuis que j'ai 9 ans. C'est lui qui m'a tiré dessus. Ce n'est pas moi qui ai tué les trois autres personnes."

L''avocat d'Halima, maître Matthieu Vachet

Selon les avocats, Halima aurait profité en tout de 50 000 euros. L'avocat de l'accusé parle plutôt de 500 000 euros. Il a porté plainte pour extorsion. Cette affaire est en cours d'instruction.

À voir aussi