Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Attentat de Conflans-Sainte-Honorine

Professeur tué dans les Yvelines : Samuel Paty était "très investi et apprécié"

-
Par , France Bleu

Parce qu'il avait montré des caricatures de Mahomet à ses élèves dans le cadre d'un cours sur la liberté d'expression, Samuel Paty, un professeur d'histoire géographie de 47 ans a été assassiné vendredi à Conflans-Sainte-Honorine.

A Conflans-Sainte-Honorine, les roses blanches s'amoncellent devant le collège du Bois d'Aulne en hommage à Samuel Paty, le professeur assassiné
A Conflans-Sainte-Honorine, les roses blanches s'amoncellent devant le collège du Bois d'Aulne en hommage à Samuel Paty, le professeur assassiné © Maxppp - Yoan Valat

Sa photo en noir et blanc circule sur les réseaux sociaux. Une photo de vacances sans doute. On y voit Samuel Paty, cheveux noir courts, lunettes de soleil sur les yeux, appuyer son bras gauche sur un reverbère au bord de la mer. 

Samuel Paty avait 47 ans. Il était marié et père de famille. Il enseignait l'histoire et la gégraphie au collège du Bois d'Aulne à Conflans-Sainte-Honorine. Vendredi après-midi vers 17 heures, alors que les vacances scolaires de la Toussaint venaient de sonner, l'enseignant a été attaqué dans une rue proche du collège. Il a été décapité par son assaillant, un jeune homme de 18 ans d'origine tchéchène, abattu peu de temps après par des policiers.

Un défenseur de la liberté d'expression

Dix jours plus tôt, le lundi 5 octobre, le professeur d'histoire géographie avait montré à ses élèves de 4e des caricatures de Mahomet dans le cadre d'un cours d'instruction civique sur la liberté d'expression. Certains parents s'en sont émus, notamment un père qui a qualifié Samuel Paty de "voyou" dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux.

Ce père a porté plainte contre l'enseignant le 8 octobre pour diffusion d'images pornographiques, lui reprochant d'avoir montré à ses élèves les caricatures de Mahomet, dont une sur laquelle on pouvait voir le prophète nu. Entendu par la police quatre jours plus tard, Samuel Paty a porté plainte à son tour pour diffamation. 

Depuis cette affaire, le professeur d'histoire géographie semblait affecté. Passionné par son métier, très investi auprès de ses élèves, Samuel Paty avait à coeur de faire passer les valeurs de liberté, d'égalité et de fraternité, souligne sur Twitter Arnaud Léonard, agrégé en histoire-géographie. 

Un étudiant brillant, un super enseignant, et un homme de dialogue

A l'université Lumière Lyon 2, les anciens camarades de promotion de Samuel Paty évoquent un "étudiant brillant, un super enseignant et un homme de dialogue".  Christophe Capuano, maître de conférence en histoire contemporaine et enseignant à Sciences Po Lyon lui rend hommage sur son compte Twitter : "Je citerai ton nom et ton exemple camarade pour tous ceux qui voudront bien encore faire ce beau métier". 

Un hommage national sera rendu mercredi à Samuel Paty, a annoncé ce samedi matin l'Elysée. Il sera organisé en concertation avec la famille. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess