Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Projeté au sol pour lui dérober 140 euros, les deux suspects finissent en prison

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Hérault

Un couple a été interpellé à Béziers après avoir agressé en début d'année, un septuagénaire qui venait de retirer de l'argent. Il a été bâillonné et jeté au sol en arrivant chez lui. Les deux suspects, des récidivistes, ont été placés en détention provisoire ce mercredi.

Ce sont les policiers du commissariat de Béziers qui ont été chargés de l'enquête
Ce sont les policiers du commissariat de Béziers qui ont été chargés de l'enquête © Radio France - Maxppp

béziers

Un retraité de 77 ans a été violemment agressé à Béziers le 1er janvier 2020 alors qu'il rentrait chez lui dans l'hyper centre-ville. Cet homme venait de retirer 140 euros en liquide dans un distributeur de banque.  

Ses agresseurs avaient remarqué ce retrait. Cet homme de 36 ans et sa compagne de 34 ans, défavorablement connus de la justice ont alors suivi discrètement leur proie jusqu'à son domicile.

Le visage dissimulé, ils se sont jetés sur leur victime, alors qu'elle venait de mettre la clef dans sa porte d'entrée.

Le retraité est projeté au sol. Ses poches sont fouillées par la jeune femme pendant que son complice bloque au sol et bâillonne la victime avec ses mains. Les agresseurs prennent ensuite la fuite.

Les suspects, qui habitent Béziers, ont été identifiés grâce à la vidéosurveillance et interpellés le 13 janvier. Au cours de leur garde à vue , ils ont l'un et l'autre reconnu les faits. Tous deux récidivistes, ils devaient être jugés en comparution immédiate ce mercredi pour "vol avec violences et en réunion ayant entraîné une incapacité totale de travail n'excédant pas 8 jours", mais en raison de la grève des avocats, le procès est renvoyé au 29 janvier 2020. D'ici là, le tribunal a ordonné leur placement en détention provisoire

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu