Faits divers – Justice

Pronostic vital engagé pour le prisonnier basque Oier Gomez

Par Oihana Larzabal, France Bleu Pays Basque mercredi 12 avril 2017 à 15:54 Mis à jour le mardi 18 avril 2017 à 18:09

Bagoaz appelle à manifester le mercredi 19 avril devant la sous-préfecture de Bayonne
Bagoaz appelle à manifester le mercredi 19 avril devant la sous-préfecture de Bayonne © Radio France - Oihana Larzabal

Les experts médicaux mandatés par la justice ont rendu leur rapport : le pronostic vital d'Oier Gomez est engagé, il ne lui reste que 6 mois à vivre. Le Tribunal d'application des peines de Paris examine sa demande de suspension de peine ce mercredi 19 avril.

Pronostic vital engagé pour Oier Gomez Mielgo, militant basque incarcéré à Fresnes, condamné à 15 ans de prison pour avoir tiré sur un gendarme lors de son arrestation en 2011. Il souffre d'un cancer osseux vertébral de type sarcome d'Ewing découvert à un stade avancé. Les experts médicaux mandatés par la justice viennent de rendre leur rapport : " le pronostic vital du patient est engagé. Il est probable que la survie de ce patient ne dépassera pas les six mois de vie. Un accompagnement en milieu hospitalier est nécessaire. La mesure de suspension de peine est opportune".

"On parle du peu de temps qui lui reste à vivre , alors j'espère qu'ils vont prendre une décision" - Carlos Gomez, père d'Oier

Une situation d'une extrême gravité

Le demande de suspension de peine d'Oier Gomez Mielgo sera examinée le mercredi 19 avril par le Tribunal d’application des peines de Paris. Pour l'audience, les trois juges et le procureur vont se déplacer au service hospitalier de la prison où se trouve le détenu, son état de santé ne lui permettant aucun déplacement.

"Le fait que le Tribunal se déplace montre bien que l'état de santé d'Oier Gomez est grave" - Clara Rouget, avocate

Bagoaz appelle à manifester

Le collectif Bagoaz demande la suppression des mesures d'exception visant les prisonniers basques et réclame la libération des détenus malades (il y en a 13 en France et en Espagne) et de ceux qui ont terminé leur peine.

Bagoaz demande au gouvernement français s'il est prêt à assumer la mort d'un prisonnier basque en détention

Bagoaz et Sare appellent à manifester ce mercredi 19 avril, à 18h30 devant la sous-préfecture de Bayonne.

Un rassemblement a déjà eu lieu devant l'ambassade de France à Bilbao ce mardi midi, un autre sera organisé samedi 22 avril à Gasteiz.

Erreportaia euskaraz