Faits divers – Justice

Propos sur les "migrants chrétiens" : Yves Nicolin bientôt entendu par la police

Par Mathilde Montagnon, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu dimanche 17 janvier 2016 à 19:30

© Maxppp

C'est une information France Bleu : le député-maire de Roanne va prochainement être entendu dans le cadre d'une enquête judiciaire concernant ses propos sur les migrants chrétiens en septembre. Selon Yves Nicolin, la justice perd son temps.

Yves Nicolin va devoir s'expliquer pour ses propos sur les "migrants chrétiens". Le député-maire Les Républicains de Roanne sera entendu dans les prochains jours par les hommes de l'antenne stéphanoise de la police judiciaire de Lyon. Et il pourrait, ensuite, devoir s'expliquer devant la justice.

On se souvient qu'Yves Nicolin avait créé la polémique, début septembre, en déclarant sur France Bleu qu'il était prêt à accueillir des migrants sur sa commune, à condition qu'ils soient d'origine chrétienne. Cela constituait, selon lui, la garantie qu'il ne s'agissait pas de "terroristes déguisés". Selon nos informations, l'association SOS Racisme, qui s'était émue de ces propos comme beaucoup d'autres, a porté plainte contre Yves Nicolin. Et la justice enquête donc sur des faits supposés de "provocation à la discrimination religieuse".

Provocation à la discrimination religieuse ?

La plainte a été déposée par le président national de SOS Racisme, Dominique Sopo, à Paris, une semaine après les déclarations d'Yves Nicolin. Le procureur de Paris l'a transmise à son collègue de Roanne, qui, à son tour, a préféré se dessaisir(ndlr : il travaille presque quotidiennement avec le maire). Et c'est donc finalement le procureur de Villefranche-sur-Saône qui dirige l'enquête et qui a demandé à la police judiciaire d'entendre Yves Nicolin, plus de quatre mois après les faits.

L' affaire est d'autant plus sensible qu'entre temps il y a eu le 13 novembre, les attentats, et qu'Yves Nicolin a déclaré dès le 14 que l'actualité lui avait donné raison, puisqu'un passeport syrien a été retrouvé sur un des terroristes du Stade de France. Présumé innocent, le député-maire de Roanne nous indique qu'il va répondre aux enquêteurs. Une fois l'enquête bouclée, ce qui devrait être rapide, le procureur pourra arrêter toutes les poursuites ou renvoyer le député devant un tribunal.

Yves Nicolin persiste et signe, l'actualité lui a donné raison, et la justice perd son temps

Yves Nicolin réagit pour France Bleu à sa mise en cause et à la plainte de SOS Racisme :

"Je n'étais pas au courant qu'il y avait une plainte d' on ne sait qui, qui d'ailleurs ne s'était pas fait connaître. Cela montre un grand courage. Que maintenant on vienne me chercher des noises sur ces propos, ça me fait plutôt sourire (...) Nous sommes dans une période où la justice a besoin de concentrer ses efforts et ses moyens sur des choses qui me paraissent beaucoup plus sérieuses (...) Lancer des équipes sur ce type de faits me paraît un peu dommage" (Yves Nicolin sur France Bleu)

Yves Nicolin estime que la justice perd son temps dans cette affaire

Selon nos informations, l'audition du député-maire de Roanne aura lieu dans les prochains jours.