Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Protection des données personnelles : une action de groupe lancée contre Google à Paris

-
Par , France Bleu

L'UFC-Que Choisir a annoncé ce mercredi lancer une action de groupe contre Google à Paris. L'association de défense des consommateurs estime que le géant du web viole le règlement général de protection des données (RGPD), qui encadre l'exploitation des données personnelles des usagers.

Cette demande d'indemnisation faite à Google constitue une première en France et en Europe.
Cette demande d'indemnisation faite à Google constitue une première en France et en Europe. © Maxppp -

L'UFC-Que Choisir lance ce mercredi une action de groupe contre Google devant le tribunal de grande instance de Paris, pour violation du règlement général de protection des données (RGPD). "L’objectif de cette action est de mettre fin à l’exploitation insidieuse des données personnelles de ses utilisateurs", a expliqué l'association de défense des consommateurs.

L'association de défense des consommateurs reproche à Google de "noyer les consommateurs dans des règles de confidentialités interminables" et de "maintenir un véritable parcours du combattant pour agir sur la géolocalisation", selon son communiqué.

Une indemnisation de 1.000 euros par usager

Selon l'UFC-Que Choisir, les personnes détenant un équipement fonctionnant sous le système d'exploitation Android avec un compte Google sont particulièrement touchées. L'association réclame une indemnisation de 1.000 euros pour chaque utilisateur.

"Cette demande d'indemnisation constitue une première en France et en Europe, c'est un enjeu majeur de cette action", a expliqué Alain Bazot, président de l'UFC-Que Choisir. "Si le juge nous donnait raison, c'est potentiellement 28 millions d'utilisateurs d'appareils Android en France qui pourraient avoir droit à une indemnisation", selon le président de l'association.

Déjà une condamnation et une amende contre Google

Ce n'est pas la première fois que la politique de Google sur les données personnelles est montrée du doigt. En janvier dernier, la Cnil, gendarme français des données personnelles, infligeait à l'entreprise une amende record de 50 millions d'euros à l'entreprise. C'était la première fois qu'une instance de régulation européenne sanctionnait une grande plateforme internet mondiale en utilisant les dispositions du nouveau règlement européen sur la protection des données personnelles (RGPD), entré en vigueur le 25 mai.

Parallèlement, le tribunal de grande instance de Paris avait condamné Google en première instance le 12 février pour clauses abusives/illicites en matière de données personnelles.

L'association dit avoir tenté d'aboutir à un accord à l'amiable mais sans succès. Elle a donc lancé cette action de groupe contre les sociétés Google Irlande et Google LLC.