Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Provocation au terrorisme : un Montbéliardais déclaré pénalement irresponsable

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Le Montbéliardais qui était jugé ce mardi pour provocation au terrorisme sur Facebook après l'assassinat de Samuel Paty a été déclaré pénalement irresponsable et hospitalisé sous contrainte.

Tribunal correctionnel de Montbéliard.
Tribunal correctionnel de Montbéliard. © Radio France - Christophe Beck

A Montbéliard, l'homme de 51 ans qui était jugé en comparution immédiate ce mardi pour "provocation à des actes de terrorisme" sur Facebook après l’assassinat de Samuel Paty a été déclaré pénalement irresponsable. L'expert psychiatre a conclu à "une abolition du discernement au moment des faits".

Repéré par la plateforme Pharos

L'homme avait été signalé le 20 octobre dernier sur la plateforme Pharos, servant à repérer le contenu suspect ou illicite sur les réseaux sociaux. Sur son profil Facebook, peu de temps après la tragédie de Conflans-Saint-Honorine, il avait tenu des propos appelant à "tuer le maximum de Français", il aurait ajouté "la France l'a bien cherché".

Cet homme, est connu pour avoir des troubles psychiatriques avec décompensation avérée depuis 2008. Le tribunal a ordonné son hospitalisation sous contrainte au Mittan, le temps de stabiliser le traitement qu'il a repris dans le cadre de sa détention provisoire depuis un mois.

Il avait été arrêté le 30 octobre à son domicile de la rue des Huisselets, après une enquête menée par des policiers de Lyon.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess