Faits divers – Justice

Accident de Puisseguin : "Ce sera très long avant d'avoir des certitudes"

Par Florence Pérusin, France Bleu Gironde vendredi 22 janvier 2016 à 10:15

Puisseguin : le bus s'était totalement embrasé le 23 octobre 2015
Puisseguin : le bus s'était totalement embrasé le 23 octobre 2015 © Maxppp

David Redon, le maire de Porchères, commune qui a perdu cinq de ses administrés dans la catastrophe, reste comme beaucoup hanté lui aussi par cette catastrophe, trois mois après, et attend toujours les explications des enquêteurs.

France Bleu Gironde : Votre commune est-elle encore hantée par le souvenir de cette catastrophe ?

David Redon : Complètement effectivement... Ce drame a été tellement fort en émotion en octobre qu'évidemment ça met plusieurs semaines et plusieurs mois à s'effacer. Cela hante encore les mémoires de chacun. Et puis dans les différentes cérémonies de vœux, dans les municipalités autour, à chaque fois on en a évidemment reparlé.

Avec le recul que vous avez aujourd'hui, l'hommage national de François Hollande a-t-il été utile ?

Moi je pense que ça a été utile aux familles des disparus. Il y avait forcément une dimension politique, mais moi, dès l'après-midi même, je suis retourné voir les familles de ma commune et je leur ai posé directement la question. Et toutes sans exception m'ont dit : cela ne fait pas revenir nos morts mais au moins on a senti une solidarité et une chaleur humaine qui nous ont fait du bien.

Vous sentez vous toujours accompagnés aujourd'hui  par les services de l'Etat ?

Alors, il faut dire une chose, c'est que les services de l'état ont été omniprésents au départ. Il faut quand même le signaler, et aussi les collectivités locales... Donc forcément aujourd'hui ils sont un peu plus distants mais pour autant le comité de suivi s'est mis en place et maintenant on est sur des temps plus longs et il faut laisser le temps administratif et judiciaire prendre la main sur ce dossier.

Ce comité de suivi est-il efficace ?

C'est encore difficile de juger aujourd'hui car ce sont des choses assez complexes. Moi je siège dans ce comité avec tous les représentants de tous les intérêts, à la fois les assureurs, les victimes, le barreau de Libourne ou les enquêteurs. Tout le monde est autour de la table et maintenant on entre dans les discussions qui concernent les indemnisations et les responsabilités donc forcément, c'est complexe et plus long.

Où en est l'enquête ?

Pour le moment nous n'avons aucune explication, et ce sera sans doute très long avant d'avoir des certitudes.

La commune de Puisseguin prévoit d'ériger une stèle, est-ce votre cas ?

Non nous n'avons pas envisagé cela car nous n'avons pas de demande des familles. S'il y avait une telle demande, nous étudierions la question, mais l'accident a eu lieu à Puisseguin, donc il est normal que cette stèle soit érigée à Puisseguin.

David Redon invité de France Bleu Matin

Partager sur :